Le hasard est-il notre destin? la pensée des mutations

La pensée de la mutation est un grand trouble pour une pensée de la causalité. L’idée déterministe, c’est qu’il n’y a qu’un seul avenir possible, à partir d’un état du monde donné. Depuis le Yi-King, la pensée chinoise considère que tous les états du monde seraient possibles à partir de n’importe lequel d’entre eux, si la manière toujours singulière dont un état nous est donné n’indiquait son avenir à qui sait le lire. Il ne s’agit donc pas d’une pensée du hasard, mais bien d’une pensée de la naissance de la détermination dans l’indéterminé. Ce n’est pas parce que tout est possible qu’il se produit n’importe quoi. Il y a des règles permettant de prévoir ; on peut très bien expliquer pour quelles raisons chaque situation émerge de la situation précédente telle qu’elle a été donnée, alors même que dans l’absolu, chaque situation est possible à la suite de n’importe quelle autre. Tout vient de ce que dans deux situation apparemment identiques, c’est-à-dire composées de la même série de six traits Yang ou Yin, chacun de ses traits peut être jeune ou vieux, et donc vieillir en se conservant, ou bien muter en son inverse. La conséquence est aussi nécessaire que paradoxale : tout est possible indépendamment des temps internes à la chose, mais si l’on tient compte de l’âge des aspects, l’avenir est inéluctable. Le jeu de la divination est la saisie de cette nécessité dans le libre jeu des possibles. La pensée chinoise permet d’envisager une prévisibilité des événements, de parvenir à une explication des phénomènes dans un cadre de parfaite réversibilité.

9 réflexions sur “Le hasard est-il notre destin? la pensée des mutations

  1. « Parfaite » est justement cet équilibre chinois entre foire et déterminisme. Pouvez-vous me donner du titre, du titre, du titre ou du texte dans ce domaine de l’évadée « devination » ?

    J'aime

  2. Bonjour Jean Paul
    La sagesse chinoise et l’écoute des anciens de ce pays leur a permis de faire de gigantesques pas dans sa construction . A d’autres époques le pays à sombré dans des situations de désastre , mais la sagesse des anciens a su faire rebondir ce peuple . Il sombrera à nouveau car sa jeunesse d’aujourd’hui a tendance à faire fi de cette sagesse . Il en est de même pour tous les pays qui prennent les anciens pour des arriérés , des fous et d’autres générations retrouverons l’ancienne sagesse et l’appliqueront pour rebondir à nouveau vers la sagesse et la prospérité
    Cordialement Bonne journée

    J'aime

  3. avons-nous réellement un chemin tout tracé ? rectiligne ? je ne le crois pas
    je crois que nous avons tous un chemin plus ou moins sinueux, avec des carrefours où nous avons des choix à faire et que ces choix-là nous sont personnels
    il est possible que des situations découlent « logiquement » d’une situation actuelle, ce qui les rendraient prévisibles, mais lorsque ces prévisions nous sont connues, nous pouvons alors agir autrement et du coup, une autre situation arriverait… qui pourrait être prévisible également, si l’on se penchait dessus, etc.
    tout est possible mais il ne se produit pas n’importe quoi, c’est vrai, de là à dire qu’une seule chose arrivera…

    J'aime

      1. sourire… joli jeu de mots sur « seule »
        oui, à chaque fois, une seule chose est arrivée, une chose unique, mais si à chaque fois il n’y a qu’une chose qui se produit, il y a tant et tant de choses possibles qui auraient pu arriver, une à chaque fois, à la place de la chose produite…
        et c’est en cela que nous avons le choix, parce qu’il y a tous les possibles devant nous, et que si nos choix nous ferment des portes, momentanément ou définitivement, c’est pour en ouvrir des nouvelles qui n’étaient pas possibles sans ce choix !
        c’est pour cela que je garde confiance et espoir dans la vie, car la vie est belle, même si rude parfois, et la vie est riche, de différences, de choix, de possibles, et de réalités…
        belle belle soirée
        sourire

        J'aime

  4. Le texte date, mais je ne le découvre que maintenant. Si je peux me permettre… Dans la philosophie bouddhiste, il est question du principe « d’ichinen sanzen » (3 000 mondes en un instant de vie) http://www.nichiren-etudes.net/dico/ichinen-sanzen.htm.

    Également, je n’adhère pas au déterminisme, qui sous-entend l’absence de libre-arbitre, donc un côté fataliste. Au contraire, la loi de causalité (on ‘plante’ des causes par nos pensées, paroles et actions, dont on aura les effets -rétributions positives ou négatives-) met en avant la pleine responsabilité de chacun dans ce qu’il vit, donc ses choix.

    Ainsi, n’est-il pas mieux de se considérer pleinement acteur et auteur de sa vie, plutôt que fuir son implication en se réfugiant derrière des termes tels hasard et destin ? Personnellement, aucune hésitation -il me semble qu’à la base, c’est la connaissance de cette loi de causalité qui m’a attirée et amenée à approfondir la découverte de cette philosophie, pour y adhérer.

    Merci de l’attention, et volontiers partante pour d’autres échanges sur le sujet…

    J'aime

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s