L’existence est la saveur du temps

Mais où et quand exister, si l’espace est un vide et le temps un néant ? Comment être seulement où l’on jouit, et réserver la souffrance pour mon inexistence ? Je ne sais s’il se peut, tant chacun fait l’inverse, exigeant de souffrir, fuyant toute existence.

A moins de prendre, à rebours des vitesses imposées, la voie la plus longue. A moins de prendre son temps. A moins d’élire, entre les pistes, la plus que lente. D’accepter, dans toute sa majesté, la lenteur souveraine du passage temporel. Oui. Le temps est lent. Le temps est long. Le temps est insupportablement lent et long, mais d’une lenteur, d’une longueur que l’on supporte pourtant, puisqu’elle dure encore à l’infini, longtemps après que notre colère soit retombée. Le propre de l’impatience, comme de toute rage métaphysique à l’endroit de la désespérante lenteur du temps, c’est qu’elle sera finie avant lui, comme notre existence. Le temps est infini, moi non.

Ce temps si lent, si longtemps silencieux, est tant de temps qu’il n’y a rien de plus grand : Dieu est éternel parce qu’il a eu peur du temps. Entendons que le mauvais infini, l’indéfini, est bien plus vaste et inquiétant que le bon. L’éternité est un leurre : l’affirmation que le temps est un tout, la farce qui le voudrait résumable à un instant. Un temps où tout serait simultané. Et c’est cet aplatissement, ce rétrécissement encore tout puant d’angoisse, que l’on peint comme un havre, un paradis passant pour infini. Le temps est infiniment plus vaste que toute éternité, car, en lui, il n’y a nulle simultanéité pour l’accélérer. En cela, quelle que soit sa vitesse, réside sa lenteur.

Extrtait  remanié de jeanpaul galibert, l’idée de ludique, livre en ligne et en vente sur publie.net

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s