Faut-il crever les écrans?

Tous nos objets, jusqu’à nos lieux ouverts, sont des écrans. Tout s’y voit d’un coup d’œil. Tout s’affiche. Tout est plat. Le rien ne perce plus : il s’étale et il gagne : il communique. Il rend tout l’espace virtuel. Les objets un à un, et les gens, tombent dans ces trous noirs des yeux que sont les affiches et les magazines, et ces trous noirs des oreilles que sont les écouteurs et les portables.

Car on entend partout le néant qui bruisse : « l’être est ailleurs, rejoignez-le» « sautez dans le néant, vous serez beaucoup mieux » « Vous voyez bien qu’il n’y a rien : fuyez, entrez dans le magazine, soyez le téléphone devenez virtuels » « soyez un numéro, une carte bleue, un ticket de métro, soyez n’importe quoi, mais vendez vous ou achetez », « circulez, n’encombrez pas le rien des autres ».

Des messages enregistrés peuvent bien rebondir à l’infini dans une salle immense et vide. Ils peuvent aussi bien croiser leurs bruits, se tisser sans cesse pour former en silence comme une nouvelle peau pour la terre. Seront-ils notre pensée, ouverte, mondialisée ?

Dans cette incitation perpétuelle au non être, une seule chose est imprévue : notre existence. Il suffit d’exister un tout petit peu pour surprendre tout le monde.

26 réflexions sur “Faut-il crever les écrans?

  1. nous ne savons qu’exister… être hors du Soi… et cette confusion nous pousse aux formes les plus complexes… nos pensées perdues sont telles des messages enregistrés rebondissant sans fin… n’importe quoi plutôt que le silence de l’être… plutôt que le rien essentiel

    J'aime

  2. Tout n’est pas superficiel et virtuel !
    Derrière un écran d’ordinateur, il y a un être de chair et de sang, beaucoup hélas l’oubli !!
    Justement le monde virtuel, permet de converser et de partager plus encore, s’il y a respect de la pensée de l’autre et de son opinion, alors commence un merveilleux échange qui permettra la grandissement des deux acteurs.
    Tout comme
    A l’autre bout du téléphone il y a une autre personne avec ses pensées, ses émotions, ses sentiments.
    Par contre ou je suis en accord avec vous, est le petit écran, il empêche et tais la discussion plus encore donc le partage.
    Encore une fois, à nous de trouver le juste milieu, en sachant savamment doser toutes ces petites merveilles de technologie😉

    J'aime

      1. Votre questionnement me parle, merci😉
        Effectivement la télévision n’est pas réelle, puisqu’elle n’est pas totale vérité, et qu’on lui dicte ses paroles ou la censure. Elle est fiction pour la plus grande part.
        Mais elle est aussi ce que le peuple demande finalement, l’audimat étant roi !
        Elle est donc aussi ce que nous désirons en voir de par nos choix.
        J’essaye de rester le plus réaliste possible face à elle, sachant, il me semble, faire la part des choses, je ne gobe pas tout bêtement, loin de là.

        J'aime

      1. En voici d’autres: quels seront demain, à l’aune de la fusion anthropotechnique, les contours de la norme ? Qui les déterminera et selon quels critères ? L’anormalité sera-t-elle encore possible ? L’utilitarisme sera-t-il total ? Qu’adviendra-t-il de la conscience et de la singularité ?
        http://www.extremetech.com/extreme/149879-brown-university-creates-first-wireless-implanted-brain-computer-interface
        http://www.wired.co.uk/news/archive/2013-05/8/artificial-intelligence-deep-learning

        J'aime

  3. L’autre jour je me suis fait arrêter par un gendarme, j’étais en voiture avec des amis… J’ai baissé la vitre et il m’a dit « Vos écrans, s’il vous plaît ! ». J’ai mis quelques secondes à comprendre qu’il s’agissait des papiers. Les flics ont une longueur d’avance, c’est clair.

    J'aime

  4. L’on pourrait croire que les écrans sont comme des fenêtres sur le monde, bien au contraire, tout juste le reflet d’un ensemble d’idées reçues. Encore et encore…
    L’écran reflète le confort de l’individu et le maintien dans son pré carré, la solitude absolue.

    Les écrans sont normatifs.

    Ils fabriquent le « champion » en devenir, conforme au modèle à suivre
    Sans jamais l’atteindre. Une véritable illusion, source de mal être
    dans le monde réel, un miroir aux allouettes en fait.

    C’est révoltant! « Another brick in the wall ».

    Crever l’écran, voir le casser, apparaît comme un acte subversif,
    source cette fois d’autres malheurs, d’où l’intérêt de vivre en philosophie.

    L’évitement!? Peut-être une solution!?

    J'aime

  5. Bonjour, mon nom est Akim!
    Je suis Brésilien, et, malheureusement, je ne parle pas français, donc désolé pour la traduction google, mais pour l’instant, c’est la seule façon de communiquer …
    J’ai trouvé votre poste très intéressant, car en tant que psychologue, je vois tout le temps les gens sont relatives à quelque chose qui devrait-dessus d’eux, sur le monde, sur les gens, ils ne vivent pas « hors de leurs écrans. »
    Et j’ai vu un désespoir de vivre dans cette réalité souvent petits et pauvres, souvent créées avec des idées acquises auprès d’institutions ou de personnes qu’ils n’ont rien à ajouter. Vivre dans un monde de plus en plus moins restreint les choix qui feront le prochain achat – quelle qu’elle soit.
    Pendant ce temps, loin de ces écrans un monde entier à vivre, connu, apprécié. Un monde qui ne se limite pas à de nouveaux lieux et de personnes, mais une nouvelle façon de voir la personne elle-même.
    Je ne sais pas si nous devrions mettre sur les écrans, mais sûrement, nous devrions être en mesure d’aller au-delà, à choisir entre rester et revenir et repartir …
    Câlin

    J'aime

          1. Eh bien, la façon dont je travaille a à voir avec cela.
            Je ne sais pas si nous pouvons vivre « en dehors » des écrans que nous créons en nous, mais nous pouvons certainement créer de nouveaux écrans qui nous sont les plus intéressants.
            Cette création peut impliquer la création d’un nouveau comportement, de croyance, d’attitude, voire d’une nouvelle identité, une nouvelle façon de percevoir.

            J'aime

              1. Écrans qui sont «approprié» pour la personne qui va lui être utile en ce qu’elle est désireux pour votre vie en ce moment. Qui aident à rendre où vous voulez d’une manière saine pour elle, élargir votre perception du monde et d’eux-mêmes.

                J'aime

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s