Sommes-nous doubles ? le fascinant cas Brecht

Sommes-nous une personne, ou bien toujours deux ? Et ces deux ont-elles toujours le même âge, le même sexe, les mêmes valeurs ? Faut-il être seul ou être deux pour avoir la même identité ? C’est une des questions troublantes posées très radicalement par une nouvelle mise en scène de la première et dernière pièce de Brecht : Baal. 

Quand Brecht écrit Baal pour la première fois, il a vingt ans : son Baal est un héros romantique, un poète maudit en révolte contre la société, dont le destin tragique est inspiré des grandes figures lyriques telles que Villon, Verlaine ou Rimbaud.

Quand il reprend cette pièce pour la cinquième et dernière fois, il est à l’aube de la mort et réinvente un Baal décadent, homme aux mille excès, qui dévore les femmes comme il s’empiffre de nourriture, s’abrutissant de poésie et d’alcool.

D’une époque à l’autre, la pièce retrace l’évolution de deux poètes, celle de Baal, envers qui notre admiration se mue peu à peu en dégoût, et celle de Brecht lui-même, qui au terme de sa carrière met le coup de grâce au romantisme qui avait exalté ses débuts.

Prochain spectacle, par la Compagnie L’âme d’un Sot: Mise en scène – Chloé Galibert-Laîné, Scénographie et conception lumières – Edouard Trichet Lespagnol, Musique – Clément Di Mascio .Distribution – Charlotte Dafol, Yannick Barne, Jérémy Fantin, Camille Dagen, Juliette Gazet, Justine Sisman, Clément Van-Hamme, Théis Bazin, Valère Vanier, Marthe Degaille, Joséphine Hurtut, Antoine Stehlé, Pierre Maffre, Olivier Hercend

Novembre 2012

Mardi 20h30 Mercredi 20h30 Jeudi 20h30 Vendredi 20h30 Samedi 20h30 Dimanche 18h
      2 3 4
      9 10 11
27 28 29 30    

Théâtre du Temps

9 rue de Morvan 75011 Paris – Métro Voltaire

www.theatredutemps.fr

Réservations : 01 43 55 10 88

(16 € tarif normal, 12 € tarif réduit, 8 € moins de 15 ans et demandeurs d’emplois).

15 réflexions sur “Sommes-nous doubles ? le fascinant cas Brecht

  1. Un être humain à un côté masculin et un féminin, mais sociologiquement l’apparence en a également un rôle dans une identité sexuelle, mais c’est également biologique. Pourquoi deviennent certains transsexuels ? Ou l’intersexualité, une personne qui a les caractéristiques des deux sexes, ou androgyne. C’est biologique, mais comment réagit la société face à un individu qui ne ressemble à une femme, ni a un homme ? C’est plutôt la dernière question qui m’intéresse.

    Au fond de moi je suis la même personne comme à l’adolescence, mais avec modifications, je ne suis pas exactement la même personne, je suis née en Suède, là où j’ai grandi, au bord de la mer Baltique, mais je ne me sentais jamais « chez moi ». Peut-être parce que mes grands-mères parlèrent beaucoup de nos racines wallonnes et mon grand-père venant du Sud de l’Italie, personne venant de l’étranger me prenait pour un habitant de Suède, mais j’aime ce pays. Je me sens chez moi en France, ce que je trouvais inexplicable. Il y a de nombreuses facettes dans une personnalité, les influences de l’histoire de la famille etc.

    J'aime

  2. Je dirais que nous sommes plus que double , nous sommes quasiment multiples et nous pouvons endosser l’un des rôles suivant notre humeur du moment. Que fait admirablement les comédiens dans un théâtre ou au cinéma
    Bon weekend suivi d’une Pleine lune à voir sur mon blog si cela vous inspire🙂

    J'aime

  3. Pour moi, nous sommes doubles, triples, ou même composé de plusieurs personnalités qui s’additionnent, se battre, mélanger et changer dans la vie en raison des expériences que vous faites … C’est agréable d’être faite de multiples facettes, pas fausse, mais pour être en mesure de voir et de comprendre. Ou pas?

    J'aime

  4. Bonjour,
    un petit mot pour vous prévenir que l’on peut découvrir en utilisant safari pour aller sur votre blog et en cliquant sur “laisser un commentaire“ , une magnifique pub imbécile qui n’a donc rien à voir avec votre blog.
    Je vous rassure, on est tous dans le même cas et c’est très ennuyeux, par exemple pour moi qui me nomme “Pur Rien“ !!!!!!!
    J’essaie de garder mon humour, à bientôt.
    KO_DO

    J'aime

    1. Merci de ce message, qui me permet une mise au point:
      Je crois qu’au delà d’une certaine fréquentation, les publicités se rajoutent automatiquement.
      Il ne s’agit ni d’une volonté de l’auteur, ni d’une source de revenu pour lui.
      C’est peut être le prix de la gratuité, qui en souligne l’ambivalence.
      Ou tout simplement un marquage, par lequel les marques imposent leur griffe sur tout ce qui circule

      J'aime

      1. ciao Jean.Paul.
        pour moi nous sommes personne du multiple de l’ Autre e dans l’ Autre. La réunification est inhérent à nous échapper mais souvent c’est juste une course sans sensibilisation et sans écouter.
        Je vous salue à ton invités.
        paola

        (Je m’excuse pour mon français.)

        J'aime

  5. La fascinazione perversa del nostro doppio ha ispirato tante pagine di letteratura e di poesia, tanta pittura e tanta sottile disperazione interiore. L’anima che tanto frequentemente ed in modo surreale si specchia nel proprio doppio quasi sempre così « altro » da noi destabilizza ogni nostro puerile tentativo di gestire razionalmente le nostre scelte e spesso le nostre azioni. La follia è un sottile velo che ci avvolge tutti.
    (Tento miseramente di tradurre le mie parole con Google, chiedendo scusa per gli orrori in anticipo)
    La fascination perverse de nos doubles inspiré de nombreuses pages de la littérature et de la poésie, la peinture et le désespoir tellement mince intérieure. L’âme qui si souvent et si surréaliste se reflète dans son double presque toujours si «autre» de nous déstabilise toute notre tentative puérile de gérer nos choix et nos actions souvent. La folie est une couche mince qui nous entoure.
    Désolé pour l’horrible🙂 française…excusez moi

    J'aime

  6. de toute chose dieu a créé une paire..donc le double ou plutot l’autre moitie existe…mais comment et de quele façons ces elements d’une même paire snt-ils réunis..là est la question ?

    J'aime

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s