Faut-il avoir peur de tout ?

Vous avez été très nombreux  à répondre à mon dernier billet,

qui vous invitait à compléter d’un seul mot la phrase « Tout est.. ».

D’autres ont hésité, parce qu’ils ont craint qu’une telle phrase soit

forcément schématique, fortement arbitraire, voire quasiment totalitaire.

J’aimerais vraiment dissiper ce malentendu, puisqu’il y va de la philosophie.

Que fait donc un philosophe, lorsqu’il  dit tout est ceci, ou bien que tout est cela ?

Il ne prétend pas noyer toutes les différences dans la plate identité d’un mot.

Il ne fait pas disparaître tout le reste : il cherche, il trouve un mot commun,

un mot de base pour repenser, c’est-à-dire pour rebaptiser tout le reste;

il suppose, et il affirme une sorte de joint, ou de lien pour tout relier,

y compris ensuite par les plus forts clivages. Lorsque, par exemple,

Schopenhauer ou Nietzsche disent en gros que tout est Volonté,

ils cherchent simplement le nom commun à tout ce qui existe ;

et c’est un besoin, je crois, de trouver le nom de tout cela.

Philosopher, c’est entreprendre de recréer le langage,

et le premier mot est la première pierre.

5 réflexions sur “Faut-il avoir peur de tout ?

  1. Pour un autodidacte, chercher à philosopher est respirer d’une autre manière, par mon esprit construire une idée, ou partir d’une idée existante, avec des mots que je forme en discours plaisants, déplaisants, instruis ou incongrus.

    (Ceux qui ont peur de tout, ne se reconnaissent pas en eux-mêmes….) T.D.

    J'aime

  2. Je vois la volonté comme une projection de soi dans le futur. Pour moi ceci à la même signification que la phrase de Buddha qui it en gros tu deviens ce que tu pense. La volonté provient d une pensée forte et déterminée.

    J'aime

  3. Je suis complètement d’accord avec vos propos, Monsieur Hasselmann. J’ajouterai une expression bien connue : « La peur n’empêche pas le danger. » Nous sommes tous nés pour mourir et craindre la mort ne l’empêchera pas, de nous endormir pour l’éternité, lorsque viendra notre tour de disparaître de cette terre. C’est pour cela que nous devons inculquer à nos enfants et à nos petits enfants, à tous ceux qui veulent écouter, la compréhension de cet événement fatal, discipliner les personnes autant que possible, contre les troubles qu’entraînent cette énorme crainte.
    Les politiciens et certains industriels profitent de la peur qu’engendre les attentats, les conflits, les drames meurtriers, ect. , chez les populations, pour mieux inventer, puis installer de nouvelles technologies de surveillance, sous le prétexte de la sécurité, parce que nous avons peur. Ce faisant c’est nous-mêmes qui fabriquons, les impôts indirects, les déserts médicaux, les augmentations des assurances, l’insécurité générale, ect., en nous repliant sur nous-mêmes par peur et ignorance. T.D.

    J'aime

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s