Le livre est-il oiseau ?

Il est parfois ici ou là des lieux d’ailleurs. Ils sont le plus souvent posés ici ou là mais les ouvrir, y entrer ou s’y confier confine à emprunter un chemin. Parfois ce que l’on prend nous prend, car en ces lieux qui se faufilent entre les autres, on sait bien qui entre et nul ne sait qui sort. Vouloir être autre, est-ce notre mobile, lorsque nous aggravons notre cas par la lecture ? Sinon pourquoi alourdir notre condition de tout le poids des choses imprimées ? La sagesse ne dit-elle pas au mortel de voyager léger ? ou alors de prendre la plume.

12 thoughts on “Le livre est-il oiseau ?

  1. “Vouloir être autre, est-ce notre mobile”…

    Nous Attendons dans l’Aventure de l’Autre,
    un Renouveau, puisque nous savons
    qu’il n’est, en fait, rien qu’un hôte
    qui laisse entrevoir autre chose
    oubliée, tant nous sommes
    bien habiles, depuis des
    années, à cacher tout
    ce qui est en réalité
    plus difficile à voir
    le Nôtre…

    Like

  2. Le livre est-il oiseau ? On ne peut pas généraliser, ça dépend du livre… Ceux qui m’ont fait faire “dodo” pourraient disparaître de ma bibliothèque sans m’émouvoir.
    Ceux qu’on ouvre et referme souvent battent un peu des ailes…
    Celui qu’on pose ouvert sur la tranche, le dos en l’air, interrompu dans sa lecture par quelque événement intempestif, prend l’air d’un albatros.
    Les meilleurs livres prennent leur envol pour mener de multiples vies loin de leur nid/auteur, et si le hasard leur fait traverser le ciel de votre existence, ils la changent à jamais.

    Like

votre réponse:

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s