7 réflexions sur “Rater ou risquer sa vie ?

  1. il faudrait remonter à l’origine de l’expression « réussir sa vie », encore de la success story …
    et donc « rater sa vie » ? c’est donc mettre une valeur sur ce qui arrive
    il y a plusieurs niveau, entre le non vital et le vital
    le psychologique et le biologique
    est ce simplement mettre du sens ou oublier d’y mettre du sens et même, ne jamais penser à y mettre du sens, sinon que ce qui arrive a le sens que ça a, juste que ça arrive.
    cette question sera vitale pour une personne qui cherche du sens et veut absolument en trouver, à la recherche ultime du sens, jusqu’à la mort, ce que d’autres trouveront comme rater sa vie. On se trouve dans l’opinion, entre ceux qui se contente de voir ce qui arrive et ceux qui veulent trouver du sens ,; il faudrait trouver ce que l’expression « mettre du sens » veut bien dire, est ce avoir un objectif et l’atteindre, ou avoir un objectif et ne jamais l’atteindre, par exemple.
    si ce n’est pas moi qui la risque ma vie, il y parfois les autres qui la risque à ma place, il suffit de conduire une voiture …
    j’ai connu des vieux ne bougeant jamais de leur chaise et qui s’en contentait, on dit : « ils ont bien vécu », mais à part prendre le risque de tomber de leur chaise à force de ne pas risquer de se lever … effectivement, le risque peut être partout … c’est peut être la notion du vivant, du biologique, la sélection naturelle que le facteur humain a quand même su apprivoiser pour pouvoir couler des jours tranquille (au bord d’une piscine au soleil, avec le risque d’une insolation ou d’une noyade… on est à l’abri de rien …)

    J'aime

  2. Ce n’est pas si simple que ça…le risque d’aller dans tous les sens est là ,se casser la figure c’est souvent le cas !Se fixer des objectifs et y parvenir ,réussir en être fier puis, tomber,se relever encore et encore ? tel un guerrier au combat .Mais nous ne maitrisons rien ce ne sont que des illusions.

    Aimé par 1 personne

    1. Absolument! (ça me fait aussi penser à une lecture récente, Grands Ensembles, de Vincent Labaye, un bon roman que je recommande, et qui met en scène notamment cette évaluation sociale permanente, ponctuée d’accès mégalo et de mépris punitif de soi.)

      Aimé par 1 personne

  3. Naitre, c’est mourir en même temps donc nous sommes sursitaires à plus ou moins long terme et encore il y a ce qui dépend de nous et ce qui ne dépend pas de nous… Rater ou risquer sa vie ? Le déroulement de son existence pour qui va assez loin et est en capacité encore d’analyse pourra se dire : j’ai raté ma vie ou j’ai vécu ! On peut aussi avoir une vie sans risques et réussir sa vie et forcément prendre un ou des risques et la rater également ! L’extérieur est juge, (moi aussi je me mets dedans) de la vie d’autrui qui souvent est perçu différemment que par le protagoniste lui-même car suivant nos valeurs, nos idéaux et nos chemins là où l’extérieur trouvera qu’il y a « ratage » l’intéressé y verra « réussite » et inversement ! Épictète me suivra toujours !  » Peux-t-on vivre sans risquer sa vie » me fait sourire car nous la risquons chaque jour cette vie…et nous pouvons vivre, pardon, nous devons vivre ! A bientôt,
    Marie ♥

    J'aime

    1. Vous rappelez-vous la voix off de ce documentaire politico-animalier qui (ré)affirme le droit inaliénable de l’homme à rater sa vie, dans la télé étrangement non absurde de Amélie Poulain?

      On pourrait même considérer que c’est un devoir, au nom de la vie même. Et que peut-on atteindre qui ne relève de l’illusion?
      En ce qui concerne le risque, le risque… Je crois c’est important pour les passionnés, ceux qui veulent vivre intensément, les artistes, les avides d’émotions qui souffrent au moins autant qu’ils jouissent et qui n’y concèderaient rien, jamais.
      Beaucoup y préfèrent la tranquillité d’âme, et un certain ordre de choses d’envie et de perceptions qu’ils appellent parfois bonheur pour se rassurer. Et ils n’ont pas moins raison que les premiers, ceux qui veulent vivre doucement.

      Du coup je voudrais redéposer une question : L’homme peut-il vivre sans contempler?

      Aimé par 1 personne

      1. non ce n’est pas possible! mais le mot contempler est heureux lorsque l’on prend le temps de regarder autour de soi :la nature ,les gens tout ce qui est à la portée de nos yeux qui permet d’apprécier la vie et aller vers les autres aussi…j’aime moins lorsque cela ne reste qu’une contemplation passive, intérieure où la pensée voltige sous d’autres songes un peu comme les moines .non! je préfère une mère Térésa à un moine qui est replié sur lui même sans seulement voir la vie autour de lui.

        Aimé par 1 personne

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s