La beauté est encontre

Qu’est le beau ? Que t’est-il ? Et qu’est la beauté ? Est-elle beau tout abouti, ou tas du laid, ou tout le tas où tout beau et tout laid gisent, visent et s’harmonisent ?

Qu’est le beau disais-je pour ne pas dire comme jadis « qu’est-ce que le beau ? » car il ne l’est pas, ou ne l’est plus, si tant est qu’il l’ait été, une chose ; Et pourtant il est ; mais que donc est, tout ce qui est, mais jamais n’est chose ? Pourquoi pas un être, au point où il en est? Car un être, c’est toute une fédération, ou alors un nuage, un banc de choses qui passent.

Et voilà tout à coup, pourquoi, il n’est, brutalement pas, une chose, l’être de l’art : il en est bien plusieurs, et plusieurs tellement qu’on ne peut, jamais au grand jamais, le réduire à une seule. On doit donc demander « que sont le beau ? » Quelles sont les choses qu’il agence en un être, en indiquant, face à cette vallée de larmes où nous vivons sans vivre, une issue prise et prisée, précise et précieuse, puisque c’est la seule, en tout et pour tout.

En effet, comment fait-il fédérer ce qu’il fait durer ? En encontrant les contraires. Car dans l’art, tous les contraires deviennent contrastes. Ils s’agitent dans tout un tout, de bric et de broc,  de tic et et de toc, tel, qu’il est le tout en un de l’harmonie enfin passible   d’ impossibles. L’art est l’utopie de ce temps, car il est pantopie des contraires et la preuve faite fait que l’utopie se peut, puisqu’elle est déjà là comme une fédération d’ impossibles s’avançant, et se moquant de notre surprise.

Publicités

5 réflexions sur “La beauté est encontre

  1. « La beauté sera convulsive ou pas », écrivait André Breton à la fin de « Nadja ».

    Les beautés ne se laissent ni définir ni appréhender : le filet à papillons est devenu introuvable en magasins.

    Le film « American Beauty » (Sam Mendes, 2006, avec Kevin Spacey, avant l’opprobre, et Annette Bening) peut illustrer sociologiquement le propos.

    Beauté, t’as d’beaux yeux, tu sais !

    J'aime

  2. Bon jour,
    Un article un peu complexe et des tournures inaccessibles pour ma part …
    En tout cas, cela me rappelle les mots de Balzac : « le génie a cela de beau qu’il ressemble à tout le monde et que personne ne lui ressemble ».
    Max-Louis

    J'aime

    1. Désolé! une part de la difficulté venait de fautes d’orthographe maintenant corrigées et de vocabulaire. Merci à vous. L’autre part de la difficulté est plus volontaire: Le son des mots se libère du joli, et s’impose à la syntaxe. Mais sans doute est-ce plus jouissif à écrire qu’à lire.

      Aimé par 1 personne

  3. ce que cela m’évoque : le beau, l’être ici et maintenant, l’être là dans tous ses états, dans ses métamorphoses, ses transformations que l’art saisit parfois, l’espace temps d’un regard…
    Belle journée à vous 🙂

    J'aime

Répondre à lanlanhue Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s