Existence, résistance, espérance: devenir un nuage

Le néant règne tant que toute existence est maître en existence. Car pour exister, il faut survivre aux destructions. Ne jamais se réduire à la part détruite, et donc d’avance être multiple. L’existence surgit par hasard mais jamais ne survit par hasard. Chaque existence est un art du multiple, pour le rare œil qui l’aperçoit, une leçon de diffusion et de coexistence. Dispersez vous, et vous ne mourrez pas. Tout l’art d’être est là: prolixe et prolifère.

Soyez-une chose, et vous mourrez sans doute. Devenez mille choses et vous existerez. Promesse du nuage. Tout essai peut échouer. Mille essais sont la divine réussite, car il y a, nécessairement, quelque échec de l’échec par où quelque existence se faufile.

Ne soyez pas vivant, soyez la vie, qui joue dans toutes les directions et déjoue toute destruction. Car nul ne peut tout détruire. C’est le drame de Dieu devant le résidu. Il y a dans tout déchet quelque chose qui résiste : c’est l’existence que nous devons avoir. Soyons de ces déchets si hautement actifs qu’ils sont indestructibles.

4 thoughts on “Existence, résistance, espérance: devenir un nuage

      1. Bon jour,
        Le hasard est comme l’espoir, il est fait pour colmater une absence … De fait, intégrer : existence et hasard est en opposition avec le sens même de la vie. La vie est le fruit d’un développement … c’est comme (pour imager et paraphraser): la maison surgit du hasard … ou que l’arbre surgit du hasard, c’est de la même eau …
        Voilà, voilà …:)
        Max-Louis

        Like

votre réponse:

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s