Je lance un grand débat, ouvert à tous, sur l’égalité des intelligences, où je soutiendrai qu’il n’existe pas d’imbécile.

Si vous voulez participer, vous pouvez écrire ci-dessous votre propre position sur la question. Vous pouvez aussi vous abonner au blog et aux commentaires pour être informé en direct des contributions. Toutes les idées, quelles soient ancestrales, originales ou paradoxales sont les bienvenues. Si vous voulez, vous pourrez même changer d’avis, et nous donner votre nouvelle position.

Advertisements

49 réflexions sur “Je lance un grand débat, ouvert à tous, sur l’égalité des intelligences, où je soutiendrai qu’il n’existe pas d’imbécile.

  1. J’ai honte, je suis la première à répondre. Je me lance.
    Imbécile : personne dépourvue d’intelligence.
    Intelligence : être humain capable de réflexion.
    Culture : développement des facultés intellectuelles.
    Éducation : ensemble des connaissances intellectuelles et des acquis moraux d’une personne.
    À la question : sommes-nous égaux par l’intelligence ? Il faudrait être un imbécile pour répondre le contraire.
    À votre thèse : il n’existe pas d’imbécile, je suis bien d’accord avec vous, à moins de ne pas être pourvue d’intelligence. L’inculture, l’acculture ou le défaut d’éducation, peut-être aussi d’amour, peuvent priver l’être humain de facultés cognitives, quelles qu’elles soient, dans n’importe quel domaine, pourvu qu’il ait un jour ou l’autre un accès vers ce qui peut le découvrir à lui-même et aux autres.
    Mais je ne suis pas philosophe et je réponds avec ma sensibilité d’être humain, tout simplement.

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis un système nerveux sur pattes, dont le but est de trouver sa place au sein d’un ou de plusieurs groupes sociaux composés d’êtres de la même espèce animés par des motivations communes, avec ce que je peux apporter d’affect, d’intellect, de force ou de créativité.
    Dans un monde impermanent, trouver sa place revient à dire qu’il faut constamment revoir sa position, la mettre en doute et parfois en changer.
    A chacun sa manière de trouver sa place avec ses propres moyens, la question de l’égalité des intelligences ne se pose à mon avis pas. En revanche, nous passons tous par des moments de décalage par rapport à notre environnement, des périodes d’incompréhension, d’illusions, de résistance, de luttes vaines où notre lucidité est prise en défaut, tant que nous n’avons pas trouvé une nouvelle place où nous épanouir. Il existe donc des moments intelligents et inintelligents pour chacun d’entre nous.

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour
    Votre postulat de départ m’interpelle déjà : égalité des intelligences, parce que je ne suis pas certaine que l’intelligence soit si aisément quantifiable. Je n’ai pour ma part aucune définition à proposer ni à défendre, mais j’ai pu observer de par ma propre expérience que la confrontation au milieu ( hostile ou réfractaire ou à tout le moins non accompagnant) entrait pour beaucoup dans le processus qui vous autorise ou pas tacitement à vous servir et à développer vos facultés, ou ce qui vous tient d’intelligence. Par ailleurs, mes enfants sont ce qu’on appelle des enfants intellectuellement précoces : j’ai pu voir à d’innombrables reprises que cela se traduisait par une très vite capacité à saisir et à synthétiser et à une grande facilité de mémorisation mais pour autant, ces capacités ne les rendent pas plus adaptables à la vie sociale ( c’est peut-être le contraire). L’idée qu’ils soient donc bien plus intelligents que moi ne m’effraie nullement, cela fait partie de la diversité du genre humain ; J’ai aussi été confrontée et le suis encore dans mon cadre professionnel à des enfants et jeunes adultes qui ont été bien mal entourés dans leur jeunesse ou confrontés à des environnements négatifs, avec comme principal corollaire, leur manque de confiance et de croyance en eux et une forme d’impossibilité à épanouir leur intelligence, à la montrer et à l’utiliser. J’ai rarement rencontré des imbéciles qui le soient dans tous les domaines et lorsque je les juge tels, c’est plutôt au regard de contrevenances à mes propres idéaux, convictions, façons de voir la vie ; pardon d’être si terre à terre, mais je ne suis pas philosophe 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. « Il n’existe pas d’imbécile » est une phrase vraie, si et seulement si il y en existe au moins deux.

    Mais si en réalité il n’en existe pas et qu’on en est sûr, que physiquement parlant cela est vérifié, alors c’est une imbécillité que de supposer la phrase vraie uniquement dès lors qu’il y en aurait deux (imbéciles) car la sentence serait rendue fausse par l’expérience, mais : on trouverait au moins un imbécile (heureux, peut-être, de l’être). Celui qui aurait formulé inutilement une sentence impossible.
    Et qui plus est rendant par-là même fausse la phrase « Il n’existe pas d’imbécile », parce que justement il y en aurait un, celui qui l’aurait dit (c’est ç’ui qui l’dit quiy’est). 🙂
    […]
    M.

    J'aime

      1. Je pars du principe que toute phrase est vraie. Ensuite le sens contenu, cela dépend de son rapport au monde, et donc du monde lui-même. La sagesse dépend donc de l’utilisation que l’on fait de la phrase. Vraie ou non. M.

        J'aime

      1. Bonjour et merci de nous faire réfléchir, je ne suis donc pas seul à imaginer… Dans notre société devenue nombriliste, où toutes les disciplines sont cloisonnées, où il faut absolument appartenir à une chapelle intellectuelle, à un statut ou à une idéologie, où les uns opposent aux autres leurs connaissances en barrières, en bagages universitaires, en pouvoir d’achat, contre ceux qui n’ont que des diplômes industriels et artisanaux du secondaire, parfois rien que la lumière de leurs esprits…, alors qu’ils méritent autant de la société… Il est difficile de parler d’égalité des intelligences. « Les êtres naissent tous égaux en droit… » C’est tout ! Ce n’est que l’appartenance à un milieu social qui défini : « qui doit suivre quoi » »… bien qu’il existe de belles évolutions pour permettre aux plus méritants de suivre le cursus universitaire, lorsqu’ils sortent de certains lycées dits de zones défavorisées. Il y a des multitudes de sortes d’intelligences humaines… Il y a autant d’intelligence qu’il existe d’êtres humains. « Liberté, fraternité, égalité » » est un grandissime symbole, mais où est la réalité? Lorsque l’ouvrier, l’employé(e,) sera considéré et jouira du même prestige que l’ingénieur, de l’agrégé, etc., là nous pourrons espérer que quelque chose dans l’évolution des consciences a changé dans les préjugés, les séparations.

        J'aime

  5. Bonjour Jean Paul.je pense qu’il y a plusieurs formes d’intelligences et non une l’intelligence universelle qui serait propre à certains individus.nous ne pouvons pas savoir tout.l’apprentissage de l’écoute,de la réflexion n’est pas acquise,innée elle s’acquiert selon la faculté dans faire une bonne analyse elle est perception , une fusion qui devient plus ou moins claire selon certains individus.Les définitions de l’intelligence sont multiples. « Il est courant chez les pessimistes de dire qu’il y a autant de définitions de l’intelligence qu’il y a de spécialistes, les optimistes pensant, eux, qu’il y a seulement autant de définitions que de théories » dirait le psychologue Roger Lécuyer.

    Aimé par 1 personne

  6. fool, intelligence, culture, education…. of course there are important points in them… but for me, kindness and integrity play role great for these items. Intelligence without kindness or integrity (also without sense of justice) means nothing. It is same for others too. But anyway maybe I misread with the Google translate… 🙂 Thanks and Love, nia

    J'aime

      1. Moral intelligence is the capacity to understand right from wrong and to behave based on the value that is believed to be right. There are seven main points that build someone’s moral intelligence, such as empathy, conscience, self-control, respect for others, kindness, tolerance, and fairness.

        J'aime

          1. yes, questions… never ends. But I think, especially in this century, after writing a great human history in many fields, we know something… especially about human values and human rights… We can’t say how can we know is it right or wrong… For example, what is democracy? what is human rights? Are we questioning these items… ? I don’t think so. There is a main view in human world/literature…etc. experience and knowledge and of course experiments… what we reached at the end… For me, the question should be why do the people stay in the back… if we are still questioning all these items. (if I made a wrong point, this is because of the translation, sorry for this) Thanks and Love, and I love philosophy! nia

            J'aime

  7. Pour une égalité des intelligences, le  » des  » importe beaucoup, et donc la capacité formée des intelligences à se reconnaître et à s’apprécier les unes les autres. L’égalité en question ne saurait être de droit sans entrer dans les faits. On en est loin, et même on régresse. L’égalité de droit de toutes les formes d’intelligence n’admet pas un formalisme creux. Dans les faits, on régresse à un mode de l’intelligence, plus ou moins imposé partout comme modèle absolu, du moins de la réussite, et consistant en une sorte de virtuosité de calcul au ras des pâquerettes ou en spéculations tombées d’un ciel douteux, mais s’exprimant plutôt très vite dans un langage abscons, sans autre nécessité qu’en imposer à ses autres modes, jusqu’au balbutiement ou au mutisme. Cela parce qu’aujourd’hui on fait en sorte que les intelligences, pas plus que les corps, se travaillent très peu les unes les autres, car on y trouve un intérêt encore plus mesquin qu’hier. Cela dit, les intelligences en questions doivent s’en prendre aussi à elles-mêmes d’être devenues si peu autonomes, donc de faner plus d’une fois.

    J'aime

  8. Les intelligences ? Lesquelles ? Il en existe 8 paraît-il. Dont 7 qu’on peut observer sous IRM et qui activent des zones particulières de notre cerveau. Et dommage que nous n’ayons pas le sens des chauve-souris, ou celui des insectes qui voient des couleurs que nous ne voyons pas ; nous aurions alors d’autres intelligences.

    Quant aux imbéciles, ils se remarquent à leur visage morne et immobile, qui n’exprime rien, ni joie ni peine, ou à un visage où ils ont plaqué le même sourire quelque soit l’heure de la journée et ce qui se passe. L’imbécile profond est celui qui vit sans s’en rendre compte, déjà à moitié mort, zombie. L’imbécile heureux profond est celui qui ne se pose pas de question et vit sa petite vie minable sans se rendre compte du monde autour de lui, celui qui vit les yeux, oreilles, et cerveau, bouchés. Les imbéciles existent. Ils attendent la mort comme des vaches allant à l’abattoir, plus cons qu’elles en fait, qui sentent l’odeur de la mort. On les voit, qui ont cru toute leur vie à des conneries, comme Dieu et la religion, et qui – au seuil de la mort – se chie dessus en se rendant compte qu’ils ont eu tout faux toute leur vie et qu’il leur reste 10 secondes pour vivre vraiment. Trop tard. C’est fini.

    J'aime

    1. Votre portrait des cons est saisissant
      on les reconnaîtrait fort bien
      s’ils existaient
      Sans plaisanter, je vous promet pour demain une vraie réponse,
      avec une solution véritable au problème suivant: vous avez raison
      dans votre expérience des cons, et pourtant, les cons n’existent pas.

      J'aime

  9. Il est évident que toutes les intelligences se valent, et je soutiendrais presque la même idée étant moi-même profondément wittgensteinien dans l’approche qui consiste à reléguer la pensée personnelle, l’idée conceptualisée, et l’imaginaire construit d’un individu dans un subjectivisme qui force à éviter tout jugement de valeur. Ceci dit, le problème de l’égalité pose problème à son tour.

    De même que la mesure de l’intelligence étant elle-même soutenue par des outils défaillants et contenant des règles de jugement arbitraires, prétendre qu’il réside une égalité des intelligences serait tout aussi arbitraire et par là même, disqualifiant.

    Saisir dans un horizon qui rassemble tout individu muni d’une conscience sous la coupe de « intelligence » serait plus fidèle que de vouloir les rapprocher dans une ressemblance segmentée enfin de compte inégale.

    Aimé par 1 personne

  10. je pense que tout le monde oublie qu’il y a des attardés mentaux,des crétins et autres. .imbécillité est un petit mot pour qualifier ceux qui ont une toute petite capacité à clarifier leurs réflexions..je sais nous allons revenir sur les grandes ou petites capacités en songeant à la relativité des choses.il est vrai que je suis une imbécile mais comme le mot imbécile ne veut rien dire alors je ne le suis pas:):):) j’amène un peu de votre sourire j’espère…bonne soirée Jean Paul.

    J'aime

      1. est ce que nous devons rayer ce mot de notre vocabulaire Jean Paul? comme tant d’autres pour rester dans l’air du temps? Alors qu’en dites vous Jean Paul? qui a dit:quelle comédie est la vie et quel sottise d’en faire un drame…(je ne m’en souviens plus) jusqu’à notre dernier souffle nous n’aurons la certitude de rien et derrière le rien ,il y aura?…

        J'aime

                1. l’artiste est forcement créateur un créateur de génie..chacun lui donne le nom qu’il veut…l’homme est encore (je crois en pleine mutation) depuis la nuit des temps les hommes ont perçus et pas forcément par peur de la mort…de la mythologie à nos jours tout se regroupe avec les vérités et les mensonges des hommes.

                  J'aime

                    1. re..vous savez très bien que nous n’employons qu’une partie de notre cerveau et que nous ne sommes pas prêts à faire face à ce qui est pour l’instant inaccessible peut-être trop clair,trop éblouissant pour que nous soyons aptes à supporter cette lumière.

                      J'aime

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s