Tout est rien. All is nothing. Todo es niente.

Le rien  est avant tout. Tel est l’infini qui précède

et permet la limite, les  formes et les mots. Le rien est tout,

en un sens, car il est le fond réel et originaire de toutes les choses

du monde, l’adventice unité de l’être et du néant, qui doivent bien

jaillir du même fond pour être également possibles. Au fond, tout revient

au même, et ce même, riche de tous les autres également possibles,

c’est le rien. Il y a quatre formes de rien, parce qu’il y a

quatre voies principales dans la totalité

des possibles qui s’ouvrent :

être, ne pas être,

être et ne pas être,

ou ni être ni ne pas être.

Ces quatre grands riens sont

l’être, le néant, le monde et le réel.

El niente es lo que es antes todo.

Este infinito preceda y permite cada limite,

cada forma y palabra. El niente es todo, porque es el fundo

originario de todas las cosas des mundo, la unidad primordial del ser

y del no-ser, que deben salir del mismo fundo para ser igualmente posibles.

Al fundo, todo vuelve al mismo, y este mismo, rico de todos los possibles,

es el niente. El niente tiene quatro formas, porque hay quatro vias

principales dentro de la totalidad de los possibles:

ser, no ser, ser y no ser, y ni ser ni no ser.

Esos quatros grandes nientes son

el ser, la nada, el mundo y el real.

Nothing is a thing before all the things.

Infinity before and necessary for all limit,

all form as all word. nothinf is alllike a floor

fefore every thing in the word. Adventice unity

of to be and not to be, two possibilities coming

from the same sound, or the same silence. Before

all, all things are te same thing: nothing. And nothing

as four forms : to be, not to be, to be and not to be or none:

not to be and not not to be. These great nothings are the being,

the nihilness, the world and the real.

15 réflexions sur “Tout est rien. All is nothing. Todo es niente.

  1. It is always not easy poetry translate. I wished to read in your own language. But as I can understand your poem, it reminded me one of my favurite poet, Wislawa Szymborska’s poem (The Nobel Prize in Literature 1996)
    Wislawa Szymborska

    The Three Oddest Words

    When I pronounce the word Future,
    the first syllable already belongs to the past.

    When I pronounce the word Silence,
    I destroy it.

    When I pronounce the word Nothing,
    I make something no non-being can hold.

    Thank you, with my love, nia

    J'aime

      1. No I don’t think that we can do nothing! Oppositely we can do anythng… In here, just I wanted to make a point about this philosophical thought, there is « nothing »… even the word of nothing is not the address for nothing… It is not easy to explain🙂 You are welcome, and Thanks, love, nia

        J'aime

    1. C’est bien possible,
      mais cela ne prouve pas que c’est faux pour autant
      peut-être simplement qu’au fond, l’ordre importe peu.
      Ou alors, que l’essentiel figure dans l’espace des coexistants
      bien plus que dans le temps des successifs.
      Imaginez par exemple que l’on vous demande
      dans quel ordre visiter les villes d’un pays,
      ou les pays du monde…

      Aimé par 2 people

      1. Bonsoir Jean-Paul ( je viens de m’apercevoir que j’oublie toujours de vous saluer, ce n’est guère courtois de ma part). Oui, je vous rejoins dans cette analyse potentielle de l’essentiel, merci pour cet éclairage.

        J'aime

    1. Ce serait l’inverse: il figurerait à peine dans le tout, au point de pouvoir disparaître.
      Mais quel peut bien être l’intérêt d’un rien que l’on confond avec le néant?
      Pourquoi se passer de son sens précis et global,
      au moment où tellement de choses
      en relèvent désormais?

      Aimé par 2 people

  2. Rien c’est Nothing, Not a thing : le rien n’est pas une chose, Les choses ont des limites, le rien est illimité, et voilà que le rien devient le tout. Le rien n’est pas une chose, il est toutes choses et plus. Le rien est Everything ?

    J'aime

    1. Vous avez raison: la chose a des limites,
      et le rien, c’est la chose qui continue,
      sans jamais s’arrêter, indéfiniment.
      Mais comment continuerait-elle
      ainsi sans incorporer toutes
      les choses dans un seul
      et même fond, où tout
      figure, mais sans
      les limites?

      Aimé par 1 personne

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s