RIEN EXCLURE

« Existence ! »reprend ses activités, après la pose estivale.

Au menu, pour commencer,

une question aussi vaste qu’audacieuse :

FAUT-IL, PEUT-ON, NE RIEN EXCLURE ?

Très prochainement, donc,

une série d’articles sur :

Peut-on

n’exclure personne ?

Peut-on n’exclure aucun discours?

Peut-on n’exclure aucune possibilité?

Peut-on n’exclure aucune méthode?

Peut-on n’exclure

aucun acte?

 

18 réflexions sur “RIEN EXCLURE

  1. En kabyle, les Anciens ont l’habitude de dire que nous ne sommes pas maîtres de l’exclusion, c’est elle qui s’impose à nous : car l’exclusion que l’on impose aux autres s’impose également à nous… C’est cela qui fait que nous devons réfléchir et nous faire peut-être parfois violence avant de penser à exclure quelque chose ou quelqu’un et par là-même à nous exclure de cette chose, de cet événement ou du champ de cette personne. D’où le dicton des Anciens : « L’exclusion vient de l’appauvrissement ». Quel appauvrissement ? La réponse est aussi vaste que celle qui se pose pour l’exclusion ! Un peu comme le serpent qui se mord la queue !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ces ouvertures sur d’autres sagesses,
      si souvent plus profondes que les nôtres
      (L’Europe n’a pas souvent expérimenté la paix).
      Cela me fait un peu penser à la malignité du mal selon levinas:
      en pensant le combattre, on se laisse devenir comme lui,
      ou à ces troublants jeux de masques entre bien et mal,
      comme lorsqu’on agit bien pour de mauvaises raisons, ou mal pour de bonnes.

      Aimé par 1 personne

  2. Lorsque j’étais enfant, j’ai entendu autour de moi toutes sortes de pensées inavalables pour mon esprit d’alors. S’est posée pour moi alors la question du choix ; inclure ces choses détestables, aller à leur source, comprendre leur fondement, comprendre le pourquoi de mon rejet : c’est toujours et encore difficile…donc, que des questions à ce sujet pour ma part🙂

    J'aime

  3. C’est vrai que l’Europe a eu du mal pour s’ouvrir à ceux qu’elle excluait. Je crois me souvenir que c’est notamment M.Mitterrand qui avait agi pour s’ouvrir à la Chine (http://www.mitterrand.org/Francois-Mitterrand-a-la.html) en considérant qu’abandonner les Chinois à leur sort n’était pas la meilleure manière de faire évoluer les droits de l’Homme dans ce pays, et aussi les découvrir et apprendre d’eux.
    Souvent deux entités s’affrontent sur une question: oui/non. C’est oublier que certaines théories n’offrent pas de réponse, si ce n’est quand on les fait évoluer. Comme disait Hamelin, et vous allez aimer: « il semble que (…) les contraires s’excluent de la même manière que les contradictoires. Mais il n’en est rien. (…) La contradiction est une opposition absolue (tandis que) par l’acte d’opposer les deux contraires, on élabore un contenu ».

    J'aime

  4. La 1ère édition de son « Essai sur les éléments principaux de la représentation » se trouve scannée sur Gallica. Aux pages 14 et 15 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k860273/f22.image, on retrouvera mes citations.
    Pourquoi ignore-t-on Hegel ? Est-ce qu’on le comprend ? A part Robert Damien et un interview sur Machiavel (disponible en replay sur France Culture), je n’ai jamais entendu parlé de la question de la synthèse. Tout au plus, les personnes, politiques ou philosophes qui en parlent un instant, en sont restés au sens du compromis bien loin de celui défini par Hegel.
    L’introduction de Hamelin est très difficile, ce ne sont toutefois que quelque dizaines de pages, et elles sont fondamentales tandis que notre monde ne comprend que l’analyse. On gagnerait à parler de l’histoire des Sciences pour vulgariser son propos. La vraie dialectique, et par conséquent la synthèse, est pour moi la clef contre le conservatisme qui nous ruine.

    J'aime

    1. C’est passionnant. Ce qui me dissuade un peu,
      c’est l’unicité de la synthèse: un devenir, certes,
      mais unique et nécessaire, à la manière d’un destin.
      A moins que je me sois trop contenté de l’imaginer du dehors…

      J'aime

  5. Oui réellement, Hamelin est passionnant, et gagnerait à être vulgarisé. Créer un PDF-ebook rien que pour son introduction pourrait-il aider à le faire découvrir et à intéresser ?
    L’unicité de la synthèse serait à la mesure d’un ordre des choses qui nous dépasse. La bonne nouvelle pour notre synthèse à chacun d’entre nous, ce destin comme vous le dites, serait d’en voir un et qu’il devienne notre projet. Que chacun d’entre nous ait un destin, qui ne peut être que d’être soi-même, serait donc aussi le moyen d’entrer dans la logique de cet ordre des choses, et donc de vivre pleinement.
    Maintenant, le destin peut être identique sous des formes différentes mais équivalentes structurellement. C’est toute la différence entre les probabilités de destins d’une balle lancée en l’air en mécanique newtonnienne, de celles de la mécanique relativiste qui se recoupent.
    Mais tout cela n’est qu’une conviction …
    Concernant toujours l’unicité, un excellent hors-série du Monde sur l’Histoire des Inventions raconte comment des inventions ont pu être faites indépendamment et à différents endroits du monde. Mais, avec un point commun, la simplicité du concept.
    Imaginer ? Faut en profiter avant que ce soit définitivement interdit.

    J'aime

  6. En vérité, c’est votre article qui m’a inspiré, mais je m’en rappelais plus: https://jeanpaulgalibert.wordpress.com/2015/06/05/le-principe-de-collexion-unmultiple-1/
    J’ai découvert votre image de la main à la fois très belle et riche de sens: https://jeanpaulgalibert.wordpress.com/2015/06/08/le-multiple-cest-lun-dont-on-na-pas-encore-vu-lunite-unmultiple-3/
    Cela se présente d’une autre manière, plutôt un peu moins poétique, en parlant de la fabrication de la … pizza (à http://une-vraie-politique-pour-notre-pays.net/2014/11/16/la-synthese-ou-la-clef-de-la-resolution-des-problemes-de-notre-pays/):

    « Considérons l’enjeu de préparer le dîner du soir. Vous rentrez du travail et allez dans votre cuisine. Vous y vérifiez la disponibilité des denrées dans vos placards et ouvrez le frigidaire pour y trouver les ingrédients frais. Et là, comme par magie, vous vous affairez à sortir le beurre, un oeuf, des tomates mais aussi de la farine, de l’eau, etc. Vous mettez votre four à chauffer et pendant ce temps vous fabriquez une pâte à pizza et y disposez la garniture. Lorsque votre famille découvre sur la table votre pizza cuite, elle peut y retrouver les ingrédients et avoir une idée sur sa fabrication : c’est l’analyse. Et lors de la réalisation de la pizza, on peut dire qu’il y a eu passage à la synthèse. Rien en effet ne permet à partir des ingrédients d’y découvrir par l’analyse la nature du plat cuisiné auxquels ils se destinent. Il s’agit toutefois d’une synthèse pré-existante car cela fait belle lurette que l’on sait fabriquer les pizzas. Résumé en une phrase philosophique: le tout est plus que la simple union des parties.
    En y regardant de plus près, on s’aperçoit aussi que l’un des ingrédients, la pâte, résiste à l’analyse et elle-même une synthèse. Et il en va ainsi pour concevoir, par composition d’éléments et progrès successifs opérés par la synthèse. »

    Avec votre image des doigts multiples et du reste de la main sous l’eau, puis de la main en tant qu’unité, il y en a plus, le reste du corps derrière la main: l’ordre des choses. Finalement, on dit la même chose !?

    Il est bientôt midi, bon appétit !

    J'aime

    1. Le problème, c’est que vous contrôlez tout dans la préparation de la pizza:
      il n’y a aucune autonomie dans le jeu du nombre des ingrédients.
      Moi, je parle plutôt d’une pizza qui se ferait sans vous,
      et dont les éléments seraient à la fois
      plusieurs et un seul

      J'aime

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s