Pour aller au fond des choses 2 AVEZ-VOUS L’ADRESSE DES OBJETS?

Un objet, c’est une chose qui a été faite. Cela suppose deux artifices, deux erreurs, puisque c’est l’adresse du langage qui a découpé les choses, et l’adresse du travail qui en a fait un objet. Mais ces erreurs sont aussi des vérités, puisque la chose est une partie du fond, un morceau de l’infini, et que le travail est une réalité, dont toutes les traces sont réelles. L’objet est donc le langage et l’ouvrage de l’infini.

C’est pourquoi, si on le regarde bien, un objet communique avec tous les autres. Il n’a ni porte ni fenêtre, et pourtant, de proche en proche, il porte la totalité du passé, et nous ouvre à celle du présent. Car l’objet remonte dans le temps, et projette dans l’espace. Il témoigne et propulse. Il est tout à fait hors de lui. Il est tout le temps, il est tout ailleurs : il est l’infini présent. Il est le présent de l’infini.

Pensez bien au présent : ce qu’on offre est toujours un objet. Parce que nous sentons bien que cet objet est un renvoi, et que son adresse est d’avoir toutes les adresses. Un simple objet est à lui seul un tout puissant. Oui, oui, les objets sont des dieux, mais des dieux endormis. Un peu comme Brahma, le dieu le plus puissant de l’Inde, puisqu’il réunit en lui tous les autres dieux. Or que fait d’ordinaire ce dieu si puissant ? Il dort, il dort quasiment tout le temps. C’est seulement s’il y a quelque catastrophe imminente, un problème si grand que les autres dieux ne parviennent pas à le résoudre, qu’ils réveillent Brahma, qui sauve la situation. Dans chacun de nos objets, il y a un dieu qui dort, et qui peut sauver le monde. Je veux dire que si on le regarde bien, le moindre objet est un tout plein d’infini, et qu’il vaut bien mieux lire les objets que subir les choses. C’est votre vie qu’il peut sauver, de proche en proche, en l’alliant avec tout le reste.

Si vous ne me croyez pas, allez-voir les objets ; voici leur adresse : l’adresse des objets. Vous pourrez en voir beaucoup, et même en ajouter…

6 réflexions sur “Pour aller au fond des choses 2 AVEZ-VOUS L’ADRESSE DES OBJETS?

  1. les mots ne sont-ils pas des choses ? même si la chose ne colle pas au mot , sauf parfois quand le langage , la forme exprimée , essaie d’en restituer l’indicible . Comme en art, par exemple , comme en philo, cet essai ( peut-être vain ) de rendre intuitivement le fond ?

    les choses se tiennent cependant dans leur cohérence propre, et semblent n’avoir que cela à accomplir pour le temps de leur présence, de leur nécessité, ou utilité dans le monde, soit qu’elles aient été façonnées par « hasard », soit par la main de l’homme. Elles se tiennent donc dans un tissu interne de forces, et d’organisation qui leur donne raison. Indépendamment de ce que nous pourrions dire à leur sujet , mais nous, dans notre humanité distante de toutes choses , nous n’aurions donc que la parole pour recréer en nous leur réalité, c’est à dire nous approprier leur signe ?
    Et par conséquent former le notre, spécifique, réduire la distance , entrer dans la réalité. C’est pourquoi la raison seule est boiteuse, sans le support de l’imaginaire, ou de l’irrationnel , et inversement .
    ce qui est sidérant, c’est de constater l’acharnement du singulier à se défendre de toute agression extérieure, de résister à sa dégradation, même la pierre. comme si la pierre défendait une sorte d’harmonie universelle en agissant ainsi … si je puis dire😉

    J'aime

  2. Merci… Je ne sais pas s’il y a un dieu dans chacun des objets offerts (car c’est quand même une sorte d’offrande) au lecteur dans l’e-musée ( l’adresse indiquée dans le post).
    Ce qui est sûr, c’est qu’il y a de l’humain: du sentiment, parfois du ressentiment, de la communauté humaine, de la transmission…

    J'aime

  3. « L’objet est donc le langage et l’ouvrage de l’infini. »

    Que vous allez vite en besogne ! En l’état, votre conclusion présente tous les attributs d’un syllogisme, ses prémisses ne justifiant pas le déterminant défini.

    J'aime

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s