Quelle est la phrase la plus sage ?

Parmi ces quatre phrases,

L’une sans doute est la plus sage,

Mais je ne sais pas

laquelle :

 – Je sais ce que vous savez

– Je sais ce que vous ne savez pas

– Je ne sais pas ce que vous savez

– Je ne sais pas ce que vous ne savez pas

 

Si

je me

souviens bien

l’une a été dite par Dieu,

mais je ne sais plus laquelle.

7 réflexions sur “Quelle est la phrase la plus sage ?

  1. Je ne sais pas vraiment, je dirais « je sais ce que vous savez ».
    Par contre ce que je sais c´est que celà m´a donné le sourir. Je dirais même que si même je sais que vous savez ce que je sais, alors vous pourriez mieux comprendre mon intervention spontanée.
    Un peu Irréaliste

    J'aime

  2. Dieu ? Toutes quatre s’inspirent de Rumsfeld (mais d’où les tenait-il ?), et pourraient,à un détail près, s’inscrire dans ce genre de test psychologique fermé que font subir à ceux qui aspirent à de hautes fonctions ces agences de recrutement que j’exècre

    La première de ces options est présomptueuse, la seconde plus encore, la troisième confine au masochisme béat, de même que la dernière, si tant est qu’elle n’ait pas trait aux grands mystères de l’univers. Si tel est le cas, en revanche, c’est elle, la plus porteuse de sagesse universelle…

    J'aime

  3. « – Je sais ce que vous ne savez pas « ‘est la parole de Dieu.
    Pour ma part je je dirai: je sais que vous savez ce que je ne sais pas ce que vous savez. Moralité: je suis prisonnier de mes croyances .

    J'aime

  4. Je choisirai la seconde phrase «  »je ne sais pas ce que vous savez » »car elle témoigne du respect pour la richesse de l’Humain même si ce dernier n’en dispose pas les mots pour en exprimer la puissance ou dispose avec sagesse de la délicatesse de ne point trop en dire blessant autrui.

    J'aime

  5. En effet, le principe de l’existence ne peut exister, sauf à naître et mourir lui-même, auquel cas il ne serait pas le principe.
    On pourrait écarter, dans un premier temps, les deux premières propositions car, dans l’absolu, je suis conscient de ne rien savoir, ou, le peu que je sais étant d’ordre avant tout pratique, cela n’a pas grand chose à voir avec cet absolu, c’est-à-dire avec l’universel. Que sait-on d’essentiel le concernant, rien de plus que ce qu’en disent les Envoyés, les Prophètes, ce que traduisent en langage courant les Ecritures, la Bible, le Coran, les Védas… Le mental comprend ces Ecritures, plus ou moins bien, on voit à peu près ce qu’elles signifient, quant à leurs répercutions sur le spirituel, là-dessus Dieu seul sait ce qu’il en est, quand on est croyant, et quand on est athée, il est permis de douter de leur teneur et de leur portée, sinon de nier carrément ces mêmes Ecritures.
    La quatrième proposition retient l’attention. En effet, « je ne sais pas ce que vous ne savez pas » est l’évidence même, on ne peut donc pas se tromper en disant cela. De toutes les façons, on ne sait rien d’essentiel, et le peu que l’on a emmagasiné dans sa tête finit avec le reste, c’est-à-dire dans la tombe; or, les cimetières sont encombrés de grands esprits qui savaient des tas de choses passionnantes!…
    En fin de compte, que je sois croyant ou athée, c’est dans la tombe que je vais et rien de ma nature humaine ne survivra à cette échéance. Si donc « je sais que je ne sais pas », je pense qu’il en va de même pour vous, mon frère mon semblable: vous savez que vous ne savez pas, ce qui revient à dire: « je sais ce que vous savez »!
    Cordialement,
    Mouscad

    J'aime

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s