Subsiste-t-il quelque part quelque réalité ? Et pourriez-vous m’en indiquer l’adresse ?

Chacun sa vie, dit-on. Chacun son travail, ses mots, son environnement. Chacun sa famille, son histoire, ses photos et ses mots, toujours ses mots, dont ne dépasseront bientôt plus que des images. Car il y a tant d’images, tant de visages en images que l’on s’étonne parfois d’avoir encore un corps. A supposer bien sûr que ce corps diffère encore de l’image que l’on se fait de lui. Et que penser, alors que toute image privée est aussitôt publique et publiée et dupliquée à l’infini, du degré de réalité des images d’emblée publiques, sous une forêt de répliques et variantes ? Comment vérifier quoi que ce soit dans la parole publique lorsque chacun dispose à lui seul de tous les moyens du mensonge ?

En ce sens, rien n’est mieux nommé que nos chaînes de télévision. Tout y est faux sans doute, mais bien peu s’en plaignent, car chacun sent bien que les images de la télévision forment notre seule, notre ultime réalité commune. Grâce à elles, chacun peut se rassurer quant à l’existence du réel en se répétant, et au besoin en vérifiant par la conversation, qu’il a bien vu la même chose que tous les autres.

La télévision promet un peu comme une église : il suffit d’y croire sincèrement pour avoir l’impression de la réalité. Mais réfléchissez-y bien avant de vous moquer : connaissez-vous quelque autre adresse où vous procurer un peu de réalité commune ?

9 réflexions sur “Subsiste-t-il quelque part quelque réalité ? Et pourriez-vous m’en indiquer l’adresse ?

  1. Effectivement, c’est un désert. Mais non en fait, puisqu’on le peuple. Le peupler devient un acte, et une consolation. Sauf si nul n’a personne comme compagnie, ou la misère comme seule compagne, comme la campagne devant le poste.

    J'aime

  2. Et bien moi qui ne regarde à peu près jamais la télévision (je dois me la coltiner chez mes beau-parents ou c’est du non-stop), et je suis loin d’être le seul, dois-je en conclure que je ne suis pas, et les autres non plus, dans la réalité commune ? Vous me direz, j’ai l’internet, j’ai la radio aussi, et puis, je ne sais trop comment, la sensation que j’infuse en quelque sorte dans cette réalité commune, il est vrai, truffée de portraits en image.

    J'aime

  3. L’image du monde moderne dit-on ? qui vit dans le « paraître » et oubli souvent « l’être », sommes nous tous des soumis à l’image de ceux qui veulent nous programmer à une certaine ligne de conduite, qui n’est parfois que mensonge et irréalisme, et veulent à tout prix que nous croyons à leur vérité et non à LA VERITE.
    Je me proclame, haut et fort femme de caverne

    J'aime

  4. Je vous l’accorde !! mais je ne peux cautionner, ni d’être dans cette optique malsaine.
    Au début,l’être pleure étouffé par ses émotions, ensuite vient la réflexion et les questions…

    J'aime

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s