ANONYMAT, SILENCE ET SOLITUDE … … et si on se parlait?

La plupart des municipalités le comprendront : il suffit d’un peu de peinture pour rompre la solitude et créer l’affluence dans les quartiers jusqu’alors désertés. Il suffit de tracer au sol une ligne de peinture, et d’écrire un mot, pour matérialiser une zone de rencontre thématique.

Différentes couleurs indiquent la nature du thème. La ligne rose délimite une ERE, un espace de rencontre érogène. Les célibataires réels ou prétendus s’y rendent pour trouver l’âme sœur.

Il y a des ARME : les aires de rencontre des menteurs endurcis, où l’on organise des concours et des joutes oratoires. D’autres zones répandues sont les LAPIN : des lieux d’affluence des physiques ingrats mais naturels. Ils ne sont pas les moins visités, car bien des gens se déplacent sans franchir la ligne, simplement pour voir ceux qui sont dedans.

Il y a des MENATE, des milieux d’échange naturel des amateurs de trains électriques. Les rieurs visitent souvent, mais à leurs risques et périls, les ACCES, qui sont des aires de calembours coriaces et salaces.

Certaines aires délimitent des activités, comme les fameuses ZEP, zone d’exercice des pickpockets, où les visiteurs les plus perspicaces parviennent parfois à les observer en pleine action, tandis que les plus distraits apprennent à faire plus attention. Les LEM, lieux d’échanges matrimoniaux, sont d’autant plus fréquentés que l’on peut en sortir avec un conjoint différent de celui avec lequel on est entré.

Toutes les institutions suscitent des zones dédiées à leur critique ou à leur apologie. Toutes ont leur nom populaire, toujours affectueux. Ainsi les CONFIPOTE, pour les congrès des nostalgiques des files d’attente à la poste. On ne compte plus les HACHES, hall d’attente des contribuables heureux et satisfaits. Les ALIEN, aires de liberté des inconditionnels de l’éducation nationale, les ASPIC, pour les amateurs du système pénitentiaire et de l’intelligence carcérale.

Certaines lignes vous proclameront invisibles. D’autres vous désigneront comme très beaux. Une ligne pour ceux qui réutilisent leurs mouchoirs en papiers, pour ceux qui ont peur de casser les verres à pieds. Enfin un lieu pour ceux qui cachent du chocolat, pour ceux qui fréquentent ceci ou cela. Toutes les marottes ont un centre. Toutes les manies ont un siège. Toutes les lubies trouveront pignon sur rue, dans cette simple ligne au sol qui autorise enfin toutes nos ressemblances.

Chaque rue, chaque place prendra son thème et retrouvera ses passants. Magie des lignes au sol. Les lieux les plus déshérités verront affluer des touristes du monde entier. Toutes les villes seront bientôt feuilletées, comme des dictionnaires infinis.

6 réflexions sur “ANONYMAT, SILENCE ET SOLITUDE … … et si on se parlait?

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s