Comment atteindre le bonheur ? L’homme qui insultait les trains

On ne peut pas insulter les trains n’importe où. Les gares, en particulier, ne sont pas propices. Les contrôleurs sont toujours présents sur les quais. Ils ont tôt fait de vous chasser, alors même que le règlement ne prévoit rien sur ce point. Autant leur obéir : un peu plus loin, des soldats armés veillent. Et puis tout le monde, en fait ; les agents d’entretien eux-mêmes exigent le respect. D’ailleurs, c’est trop facile : les trains à l’arrêt sont sans défense.

Non, tout l’art est d’insulter le train lorsqu’il passe, et si possible à la bonne vitesse. Point trop vite, cependant. Il ne servirait à rien de s’approcher d’une voie en rase campagne pour dire son fait au 17h34. Car on ne s’entendrait même pas l’insulter.

Le mieux, je vous assure, est de se mettre sur un pont qui domine les voies. Si possible près d’une gare. Les trains passent alors avec la vitesse requise, à une distance qui permet de s’entendre. On peut leur dire tout ce que l’on veut. Si la ville est assez grande, il y a presque toujours un train qui passe. On peut y passer tout le temps qu’on veut. Cela ne fait de mal à personne, et les trains ont le dos large. Très peu se plaignent, en général.

Il ne faut pas se demander pourquoi insulter les trains, mais se poser exactement la question inverse : pourquoi ne pas insulter les trains ? Car enfin, réfléchissez un peu : je pense que vous connaissez beaucoup de gens. Et parmi eux, beaucoup, beaucoup de gens qui sont malheureux. Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi il y avait tant de personnes malheureuses parmi tous ceux qui n’insultent pas les trains ? Vous n’avez jamais fait le rapport ? Moi, j’insulte les trains, et je suis très heureux.

9 réflexions sur “Comment atteindre le bonheur ? L’homme qui insultait les trains

  1. Following this piece I do feel that insulting a train or two might be appropriate, although my local station lacks a bridge, substituting a tunnel beneath the tracks. As you can see, shouting up through the tunnel roof would create to many problems: being unable to see, for instance, one might insult the wrong train. Also, I wonder at choosing the right words. Which expressions would a train recognize as particularly hurtful, I wonder?

    J'aime

  2. Tiens donc en voilà une pratique !
    Mon questionnement serai plutôt celui-ci, pourquoi tant de gens se sentent malheureux ? Parce qu’il désirent toujours plus et ne profitent pas du bonheur des petites choses de chaque jour ainsi que de ce qu’ils possèdent…
    Personnellement je n’ai aucun besoin d’insulter quoi que ce soit et encore moins quiconque. A quoi cela me servirait-il d’ailleurs ? !

    J'aime

  3. Très étonnant votre message , moi qui pensais être la seule « folle » à hurler quand un train passait (il fut un temps ou j’habitais près d’une gare ….)j’ai initié ma fille 5 ans à l’époque et nous hurlions donc de concert avec une jubilation vraiment curative;Pour ma part je ne me suis jamais posé de question à propos de cette pratique personnelle un peu……extravagante.J ‘ai simplement l’impression d’avoir conserver l’Âme enfantine matinée punk;et surtout quand ma petite m’a demandé pourquoi je faisais ça (les enfants posent toujours de drôles de questions!) je lui ai dit « et pourquoi pas , c’est pas marrant tu trouves?? » ……elle n’a pas répondu mais s’est fendu d’un sourire entendu.ou comment éduquer sa progéniture de manière un peu dingue euh non je voulais dire digne ,par là j’entends les préparer à l’absurdité de la vie avec un peu d’humour…

    J'aime

  4. Pardonnez moi je n’aime pas les trains et je me suis souvent la question :savoir pourquoi leurs bruits ,leurs vitesses m’ont toujours effrayés.je devais être peut-être dans une vie antérieure cette héroïne de roman qui se suicide en attendant le train..Sachez donc que je me sens doublement l’envie toujours présente d’insulter un train ..tout est bien allez vous me dire? Et,bien non! il passe si vite que je me retourne sur le quai le ne voit plus que le contrôleur qu’intérieurement j’insulte (je suis bien élevée)j’adore votre parution sachez qu’elle m’a fait beaucoup rire..Tiens,j’entends un train et c’est celui de la vie..je n’insulte plus et je le suis:)

    J'aime

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s