Tous les plans d’existence sont également menacés par l’hypercapitalisme. (Plans d’existence 2)

L’hypercapitalisme va bien au delà du capitalisme qui se contentait de prélever une part non payée de la quantité de travail. Il n’est plus un mode de production mais bel et bien un mode de destruction. Car l’hypercapitalisme à trouvé dans l’exploitation du temps de travail imaginaire la rentabilité sans précédent d’un travail payant. A partir de là, il a tout intérêt à remplacer des producteurs par des consommateurs, et à régler le degré d’existence des choses comme des gens en fonction de ce nouveau critère de rentabilité absolue. L’hypercapitalisme est donc le système qui impose à toutes les existences le choix entre l’hypertravail et la destruction pure et simple, qu’il vous laisse libre d’opérer vous même à votre guise (médicaments, drogues, suicide, etc.)

Toutes les formes du travail, de la production, de la culture, de la recherche, des croyances, des loisirs sont menacées. Licenciements, réductions de budgets, surveillance, profilage. Les religions, comme les recherches ou les créations, sont sommées de se réduire à leur part spectaculaire, commerciale ou de disparaître. Se réduire au rôle de spectateur, ou figurer soi-même dans le spectacle hyperrentable, il n’est point d’autre voie pour l’existence dans le système hypercapitaliste. Mais si toutes les existences sont menacées, tout existence peu a peu devient anticapitaliste. L’union des cultures du monde se prépare, comme notre dernière chance. En menaçant tous les plans d’existence, l’hypercapitalisme les fédère, et rend les adversaires complices. En un mot, il nous condamne à l’utopie.

10 réflexions sur “Tous les plans d’existence sont également menacés par l’hypercapitalisme. (Plans d’existence 2)

  1. L’hyper capitalisme démoniaque mène à l’hyper aliénation des masses. En même temps, sans les ressources terrestres gracieusement laissées à disposition par la terre nourricière. L’hyper capitalisme n’ira pas bien loin, ah si! A la violence sauvage.

    J'aime

  2. It seems that we will be condemned to someone’s vision of utopia. consuming not producing until we are empty enough to finally find relief from this luke warm state of serfdom and smile at the pain from deaths slow but inevitable stab.

    J'aime

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s