Comment relier les plans d’existence ? (Plans d’existence 1)

Il existe des plans d’existence. Par exemple le champ politique, l’espace des métiers, des activités sociales, la diversité des religions, l’espace des loisirs, celui des goûts musicaux, vestimentaires, etc. Tous les mondes, comme celui de l’art, de la science, des syndicats, du train ou de la nuit, depuis les plus grands (La Chine, la Grèce antique sont des mondes) jusqu’aux plus petits (les habitués de tel café) sont des plans d’existence. Par son temps et son lieu de répétition, un groupe de rock devient un monde ; même chose pour un couple, par son logement et sa vie commune.

Ces plans nous définissent en nous apportant des occasions d’action et de création, toujours en un mot des occasions d’existence, en même temps que des sentiments d’utilité, d’appartenance, toujours en un mot des occasions de sens.

Mais ces plans divisent profondément, et toujours deux fois : d’une part ils nous opposent, y compris à nous même, car ils divisent le temps de notre existence en moments distincts où nous pratiquons telle ou telle activité sur tel ou tel plan. D’autre part ils nous opposent les uns aux autres car chaque plan est un champ d’antagonisme, en fonction d’une diversité, d’intérêts qui peut aller jusqu’à l’incompatibilité des positions.

Comment faire pour les ajointer ?

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s