Quatre petits conseils pour une libération des possibles

1)        Si tu existes, passe partout.

Sois trajectoire, comme l’électron dans le vide, la caravane dans le désert, le résistant dans la foule. Nous sommes nés par erreur, par hasard, mais nous ne pouvons subsister, comme tout le reste, que par une fuite tout à fait délibérée et constante. Nous ne pouvons être que trajectoire parmi les trajectoires.

2)        Si tu as le choix, prend tout.

Lorsque la liberté se propose comme une bifurcation des possibles, une sorte de choix, il y a toujours une autre manière d’agir que de choisir. Il faut trouver la manière de prendre à la fois les différentes routes possibles.

3)        Si tu ris, tu dépasses tout.

Car il n’est point d’homme si faible ou malheureux qu’il perde avec la possibilité de rire, le plus irrésistible des pouvoirs : celui de ridiculiser, de périmer, et donc de forcer ce qui domine à tomber en désuétude.

4)        Si tu veux le sens, prend l’inverse.

Réfléchir, au sens propre, c’est penser à l’envers. Toutes les choses, jusqu’à nous-mêmes sont circonscrites par une limite éminemment réversible. Il n’y a pas plus de primat de la chose sur le fond que de primat de la chose pensante sur le reste.

16 réflexions sur “Quatre petits conseils pour une libération des possibles

      1. J’imagine que c’est parce que ce sont entre autre des conseils qu’on ne se fait pas dire souvent, mais qui demeurent très véridiques. Contrairement à certains autres articles que j’ai survolé, celui-là est plus simple à saisir pour quelqu’un qui n’est pas excellent en philo, j’ai l’impression de comprendre le sens de ces 4 quatre petits ennoncés et que de les appliquer apporterait tant de bienfaits.

        J'aime

  1. Une fois que tu as envisagé les quatre directions possible… le nord, le sud, l’est et l’ouest… prends la cinquième direction… c’est la bonne🙂

    J'aime

  2. Une nouvelle « fantastique » lue il y peut être plus de 10 ans sur le net… Une phrase qui m’est restée dans la tête… et qui guide encore mon chemin 10 ans après… Je n’ai jamais retrouvé cette nouvelle… je le regrette.

    J'aime

      1. Vous faîtes partie des « penseurs » qui font « penser »… au-delà, en intérieur… et ça conforte …. mon moi…
        pardon, si dès fois, je « plombe ».. à côté… la nature est des fois sauvage.. à vouloir aller plus loin et plus haut… lol… bonne journée… cdt…

        J'aime

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s