Seul existe l’impossible

Marcher cinq mètres au dessus du sol, c’est impossible et pourtant cela s’appelle un plancher. Voler à trois mille mètres du sol, autre impossible, qu’on appelle un avion. L’impossibilité des sous-marins au Seizième siècle se nomme Léonard de vinci. Les explosions atomiques durant la première guerre mondiale se nomment soleil.

Il ne suffit pas de comprendre que tous les impossibles sont réels, il faut aussi comprendre que seuls les impossibles sont réels. Pour le vérifier, il suffit d’ouvrir les yeux à ce qui est là, juste devant nous, et en même temps n’intéresse personne. Car il n’y a que ce qui n’intéresse personne qui soit réel. Pourquoi ? Parce que les gens sont incapables de s’intéresser en grand nombre à une même chose sans produire un récit intéressant. Or il se trouve que ce récit, pour être plus vendeur, plus attrayant, se fait de plus en plus imaginaire. Finalement, on s’intéresse tellement à l’imaginaire, qu’il ne viendrait plus à l’idée de personne de s’intéresser si peu que ce soit à ce qui est autour de nous. La quasi totalité du contexte ne sera même pas remarquée, surtout si elle est habituelle. Il en résulte que l’on s’ennuie toujours au milieu de centaines de réalités passionnantes que l’on ne voit pas.

34 réflexions sur “Seul existe l’impossible

  1. L’imaginaire , c’est ce qui nous permet de le vouloir réel et de se battre pour y aboutir . Cet imaginaire est souvent créateur d’emplois donc de bien être humain si ceux-ci veulent bien en faire de bonnes choses

    J'aime

  2. Il est vrai que nous sommes entourés de faits « impossibles » qui se sont réalisés …
    Nous vivons a une époque de progrès technologiques qui deviennent avec le temps eux mêmes dépassés par les nouvelles découvertes.
    Nous traversons une époque ou tout devient possible vous croyez ?

    J'aime

  3. I understand very little Français which then leads me to the act of using Google Translate to understand your posts. I believe the translations aren’t exact, since I know Anglais and Français have different subject-verb agreement structures. Nevertheless, the points come across and I find your posts thought-provoking. Keep it up

    J'aime

  4. J’apprécie votre article (comme toujours) mais je ne suis pas d’accord avec l’énoncé:  » ce qui est là, juste devant nous, et en même temps n’intéresse personne. »
    Quitte à faire figure d’exception mais certaine de ne pas en être la seule, j’accorde une importance énorme à ces choses, devenues banales, ne serait-ce que pour garder ma capacité d’émerveillement. Certes, pas devant la bombe atomique mais chaque voyage en avion, que je prends souvent, demeure une grande aventure.
    Remigio a évoqué « La Quête » de Jacques Brel, « Rêver un impossible rêve…
    pour atteindre à s’en écarteler l’impossible étoile. »
    C’est cet impossible qui me porte…

    J'aime

    1. Un coucher de soleil peut être banal pour certains mais pour moi toujours je resterai béat de voir tant de beauté, comme une forêt, un couple se tenant la main… Jacques Brel l’a très bien chanté comme tu le cites à ton tour si bien

      J'aime

  5. Le réel n’est pas plus réel que l’imaginaire n’est imaginaire.
    Ouvrir ces yeux au présent c’est ce que dit ton post-it et c’est bien vrai, mais visiblement pas si facile que ça ! « Déconditionner son esprit pour oublier de séparer tout le temps tout en deux » et « Tout n’est qu’illusion » disait le moine zen….Sans zazen point de salut !

    J'aime

  6. C’est amusant, parce qu’en photographie, c’est exactement ce que j’essaie de démontrer à ma façon : un périmètre carré parfois minuscule, juste à nos pieds, qu’il suffit de regarder autrement pour découvrir non pas sa mais ses innombrables réalités multiples; Ce n’est pas que par la magie d’un objectif, fut-il très sophistiqué que cela s’opère, mais par la curiosité et une abstraction des convenances, lesquelles existent autant dans ce domaine que partout ailleurs….

    J'aime

  7. Paradoxe éblouissante … Tellement intéressant que ce récit ne fait pas partie de la réalité, donc.
    Ce qui est intéressant n’est pas possible sans aliénation?
    Vrai. Il nous faut retrouver la réalité plus proche. Peut-être à l’intérieurr? Merci M. Galibert.
    .

    J'aime

  8. Qualche giorno fa ho letto un’articolo interessante su brainpickings.org a proposito della noia, Schopenhauer sempre essere stato il primo filosofo a palare di noia, la maggior parte delle opere d’arte moderne sono considerate noiose, Jasper Jones, Beckett, ecc., Sembra che la noia sia una nuova funzione dell’attenzione, è solo che stiamo imparando nuove forme di attenzione attraverso la noia. ciao e grazie per gli articoli interessanti.angelo

    J'aime

    1. Qualsiasi rappresentazione dell�essere si racconta tramite il reale. E� solo grazie alle cose tangibili, alle cose concrete che il nostro corpo fa esperienza ed � in seguito a questa esperienza che possiamo tentare di penetrare fino alle radici delle cose. Tutto ci� contrasta e rifiuta le immagini falsificanti, illusorie. In questo senso, ogni tentativo di accrescere l�essere implica un maggiore attraversamento della consistenza del proprio io, di quello de�gli altri, del mondo circostante. La lotta per conquistare l�essere consiste nel penetrare sotto la superficie ingannevole di tutte le cose e nel sviluppare la volont� di comprendere e nell�affermare la realt�. ciao, buona giornata

      J'aime

      1. Gracias a Usted, Jean Paul Galibert, por invitarnos a la Mesa Redonda Cibernética.

        « Mientras más realidad enfrentamos, más nos damos cuenta de que la irrealidad es el programa principal del día ».

        John Lennon

        J'aime

  9. Heureusement, les enfants se rendent encore compte de ces choses et s’émerveillent de ce qui nous parait « normal »…🙂 Exemple : des pigeons. Fascinants de voir ces oiseaux en ville et qui n’ont pas peur si près de nous. Ma fille les adore !😀

    J'aime

      1. Merci à vous.
        Cette réflexion sublime est un remous, une mise en branle vivifiants.
        Si seul existe l’impossible, si seuls les impossibles sont réels alors l’impossible n’existe pas.
        Contradiction existentielle ? Absurde ?
        Comment s’ennuyer dans un tel contexte, dans une telle réalité ?

        J'aime

  10. Soy el primero en admitir que no soy el primero en nada. Entoces… estoy equivocado porque soy el primero en algo.
    Ramón de Campoamor dijo:

    Y es que el mundo traidor
    Nada es verdad ni mentira
    Todo es según el color
    Del cristal con que se mira

    J'aime

  11. Je crois que c’est Einstein qui disait : « lorsqu’on ne sait pas, il faut avoir de l’imagination » (?). Un pont vers tous les impossibles-possibles. Ce qui est beau – et difficile – c’est lorsque les imaginaires se rencontrent…

    J'aime

  12. […] Finalement, on s’intéresse tellement à l’imaginaire, qu’il ne viendrait plus à l’idée de personne de s’intéresser si peu que ce soit à ce qui est autour de nous. […]

    FAUX : il n’y a qu’à voir le nombres d’associations qui oeuvrent pour tant de causes : les animaux, la planète, le genre humain (est-ce bien nécessaire? allez, hop! on va dire que oui) etc… etc..

    J'aime

  13. L’impossible ne meut-il pas chacun ? N’est-il pas le réel et le présent de chacun à chaque instant ? Nul besoin que le sujet s’y intéresse réellement, qu’il en soit conscient. Chaque objectif est un impossible.
    Si bien que dormir lorsque l’on est éveillé est un impossible, et en même temps une fatalité.

    J'aime

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s