Quatre alliances pour exister : la fédération des sens

C’est au bord qu’il y a sens, au double sens. Car c’est au bord qu’il y a le contact, la vue, mais aussi l’orientation, la direction et la signification. Le bord donne tous ses sens à l’existence. L’existence sera donc visuelle, mais aussi amoureuse, c’est-à-dire utopique. Car si l’existence est l’être réel, un idéal rendu concret, elle est une vie qui a un sens. Et ce sens, je ne puis le découvrir que par un mouvement de traversée du bord qui me fait rallier l’autre, et au-delà tous les autres.

Pour franchir le bord et trouver l’autre, il suffit de remarquer le langage, car il n’est pas plus de limite sans mot que de langage sans peuple. Le langage, c’est le peuple qui borde chaque chose. Avoir l’aperception du langage, c’est avoir le sens du peuple. L’existence sera une connivence.

2 thoughts on “Quatre alliances pour exister : la fédération des sens

  1. Bonjour Jean Paul
    Tout est irréalité ; L’homme lui , transforme cette irréalité en réalité . Tout au départ est irréalité , une maison , un avion , un amour . l’homme lui , transforme cette irréalité en réalité par la force de son intelligence , mais aussi avec l’aide de ses rêves et de son subconscient
    Cordialement

    Like

  2. J’adore cet article pour cette simple raison que je pense sincèrement qu’on ne peut donner un sens à la vie, si nous n’avons pas une traversée à faire, pour trouver quelque chose de l’autre côté. Que ce soit quelque chose de matériel ou d’immatériel.

    Like

votre réponse:

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s