APHORISMES DE L’ESPACE

L’espace nous étend, le temps nous résume.

Le temps est la ligne qui est dans chaque point.

Le capitalisme est réduction au temps, puis réduction du temps, chronophagie. L’espace est la résistance du multiple.

L’espace est la coexistence des possibles, la paix des libertés.

Tout apparait par rebond de la lumière. L’espace naît du rebond : il est rencontre et rebond, aventure.

Le temps est le problème, l’espace toutes les solutions. Car c’est le temps qui rend les contraires incompatibles, en les obligeant à se succéder. Dans l’espace, ils sont toujours compatibles, coexistants, solidaires.

L’espace est ce qui ne se réduit pas, ce qui ne se résume pas.

L’histoire, toute histoire est une tentative de réduction de l’espace au temps.

La poésie, et dans le roman la description, sont des insurrections de l’espace face à une réduction au temps.

La mythologie est une fondation de l’espace sur le temps.  C’est un récit qui organise, hiérarchise et attribue l’espace. C’est une prédisposition de l’espace qui instaure un pouvoir de capter par réduction au temps.

Le langage est un espace, et la parole un temps.

L’espace propose tout, le temps impose de choisir.

Réduire le réel à un temps, c’est le problème de la vie.

10 réflexions sur “APHORISMES DE L’ESPACE

  1. « Le temps est le problème, l’espace toutes les solutions »

    En effet, j’ai bien aimé ce résumé de la course humaine sur la

    terre;

    Les possibilités sont infinies;

    Mais le temps réparti pour n’importe quel projet

    est fini et limité;

    J'aime

  2. « L’espace nous étend, le temps nous résume… Réduire le réel a un temps, c’est le probleme de la vie ». Réndre possible le réel, c’est un miracle? L’espoir c’es possible? C’est très beau. Merci.

    J'aime

  3.  » Le langage est un espace, et la parole un temps « . Merveilleux ! El lenguaje es un espacio y la palabra un tiempo. Je vous recommande de lire « El arco y la lira », d’après Octavio Paz.

    J'aime

  4. Bonjour Jean Paul
    ce n’est pas nous qui réduisons l’espace , mais c’est l’espace qui nous réduit pour faire de la place , pour plus d’espace
    Bonne journée et bonne fête à toutes les mamans qui vous rendrons visite
    cordialement

    J'aime

  5. « Le langage est un espace, et la parole un temps. »

    Il me semble que certaines paroles ont le pouvoir de convier l’espace, d’en créer même, et de suspendre le temps …

    J'aime

  6. je suis d’accord avec l’idée que la poésie et le roman sont des insurrections de l’espace face au temps, car il permettent une intemporalité, une pause d’éternité, un temps suspendu dans notre course après le temps…si on prend des pièces d’Aristophane, l’assemblée des femmes, mais aussi n’importe quelle autre, et de n’importe quel auteur, on se rend compte que bien des idées sont toujours aussi valables aujourd’hui, et elles nous font encore rire, elles ont traversé ce temps qui nous oppresse. En revanche effectivement, la parole est bien encrée dans l’instant, elle permet moins de s’inscrire dans l’espace, elle convie des expressions à la mode, donc du temps présent.
    L’espace est le cadre où les temps réels se croisent et se superposent. l’espace se définit donc en opposition avec le temps qui passe.

    J'aime

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s