AIMEZ-VOUS L’AMOUR ? _____ ____ ____ (Lire Balaert)

Aimez-vous tout l’amour ? Savez-vous n’opposer aucune de ses formes ? Savez-vous rire de ceux qui le jugent faiblesse, mièvrerie, péché, excès, délire ? Savez-vous le faire sans culpabilité ?

Pour le savoir, méditez le cas Sand, telle que nous la décrit Ella Balaert :

« C’est alors que je vois Sand apparaître à la fenêtre du pavillon, cheveux en bataille, cernes bleutés sous ses yeux brillants, chemise ouverte sur une gorge épanouie, marbrée de roses morsures et de pinçons coquins. Elle baille et étire ses bras blancs et pleins :

– Ah, quelle admirable nuit ! Que d’étoiles ! Que de parfums ! Sens-tu les tilleuls, mon bon Balandard ? Et les lilas ? Elle peut dire ce qu’elle veut, la Rumeur, je m’en bats l’œil. Je ne l’écoute pas. Les cancans, je m’en fous. Eh bien oui, j’ai aimé. Et alors ? Qu’y a-t-il de plus constant dans notre vie que l’amour, sous toutes ses formes ? L’amour est notre vie même.  Oui, j’ai plié sous les assauts léonins d’amants fougueux, enragés, embrasés, oui, j’ai mordu, j’ai griffé et je l’ai été moi-même tout autant. Je n’en ai aucune honte. L’union complète de la femme et de l’homme est une sainte chose. On laisse impunément des hommes violents violer leurs épouses dans le mariage, et on condamne ceux qui s’aiment, corps et âme, sous prétexte qu’ils ne sont pas mariés ? Ah, Stéphane Ajasson de Grandsagne, Jules Sandeau, Alfred de Musset, Pietro Pagello, Michel de Bourges, Charles Didier, Pierre  Bocage, Félicien Malefille,  Frédéric Chopin, Victor Borie, Hermann Müller-Strübing, Alexandre Manceau et d’autres encore, que j’aime à prononcer vos noms, mes amants. »

En savoir plus sur ce livre :  http://ellabalaert.wordpress.com/

37 réflexions sur “AIMEZ-VOUS L’AMOUR ? _____ ____ ____ (Lire Balaert)

  1. Se languir du corps des hommes jusqu’à trouver celui qui nous demandera le plus. Celui à qui on voudra s’offrir plus d’une fois, plus d’un instant. Celui qui nous demandera de se laisser aimer. Savons-nous nous laisser aimer par amour ?

    J'aime

  2. Bonjour,
    Le tableau est exquis, et d’emblée je crie un  » ouiiiii » à ce texte si bien décrit.
    Mais… C’est mon ressenti avec ce que j’ai vécu dans le passė dans ce domaine. J’ai 61ans, l’amour j’en ai connu bien des couleurs. Je ne puis que sauter de joie et approuver en disant oui et encore oui à tous ces mots🙂
    Faut être passionnêe et rebelle pour vivre aussi intensément sans aune mesure. Ne pas tenir compte des qu’en dira t-on.
    C’est le printemps qui vous fait parler de l’amour ? Sujet intarissable. J’ai mes opinions ã ce sujet et puis défendre becs et ongles ce que j’en ai vécu en tant que femme.

    J'aime

    1. Vous êtes inspirante.

      *********

      « Amour cruel
      Qui me harcèle
      Sentiment brimé
      Opprimé
      Incontrôlable
      Que dit mon âme ?
      Je ne l’entends
      Je ne la comprends
      Oh perte irrémédiable
      Au diable
      Les exhortations de l’esprit
      Plutôt mourir
      Que de vivre sans amour, même perdu ».

      De : Natureve

      J'aime

      1. Ravie de vous avoir inspirée🙂 Bien qu’après avoir lu vos quelques lignes poétiques, l’amour est assez négatif non ? Il y a un peu de tout dans l’amour, tout dépend du sentiment vécu dans une vie, tranche de vie ou de la personne du sexe opposé qui le vit avec l’autre.

        J'aime

  3. L’amour ? Ah ! l’amour, trop fort ! trop d’la balle ! ça me fait trop kiffer ! La question est hors sujet. l’amour se vit et se pratique ; un point c’est tout. Un tout contenu dans ce point.

    J'aime

      1. Et lorsqu’il est dépassé comment se nomme t-il ? Lorsque qu’il atteind des seuils dont rien ne fait référence hormis la sensation, le ressenti, l’émotion propres à tout un chacun ? Qui est il ? Comment naît il ? Et surtout pourquoi est il capable de semer le trouble au sein des êtres ?

        Peut on le vivre sous une autre forme qu’hédonique ?

        J'aime

  4. Bonjour Jean-Paul
    Je suis tout à fait d’accord avec ce texte ; C’est bon d’aimer aisi , mais hélas tout le monde ne le vois pas de cet oeil . j’en sais quelque chose puisque je le vis . Lettres anonymes , menaces , vols de courriers et de colis , coups de téléphone a tout heure , , blocage de nos lignes téléphoniques et de nos ordinateurs ; Le plus triste dans tout cela c’est que des procureurs imcompétent classent les plaintes , en attendant ……qu’arrive peut – être le meurtre !!!! Ainsi dira t-on nous ne pensions pas que c’était si grave
    Bonne journée
    cordialement

    J'aime

  5. Reblogged this on D'un moi à l'autre and commented:
    bien sur, qu’il faut aimer, à en mourir!c’est gratuit l’amour, c’est sans doute ce que l’on peut donner de façon inépuisable!qu ‘importe le mariage, ce n’est qu’une formalité administrative.

    J'aime

    1. Bien sûr !!! on peut aimer à en mourir.. on donne et on reçoit de façon inépuisable.. pas de mariage.. juste une multiplication de partenaires… c’est merveilleux, on se sent bien !!! un mâle dans toute sa splendeur..
      bon, dans quelques années, on se retrouvera au même point que Sodome et Gomorrhes, mais c’est pas grave…
      On aura tout détruit sus son passage, mais c’est pas grave non plus.. on aura prouvé aux autres et surtout à soi même qu’on a pu plaire.. qu’un a pu donner du plaisir.. c’est bien !! on est le plus beau le plus grand le plus fort..
      On ne sacralise pas par un mariage !!! jamais de la vie, ça ne sert à rien d’essayer de rendre sacré quelque chose qu’on distribue à tout va, et qui n’a plus rien de sacré…….
      et si au passage on a détruit, c’est pas grave non plus.. ce sont les bases même de Sodome et Gomorrhe, non !!!

      J'aime

  6. Aimer, c’est donner, en sachant pertinemment que peut être il n’y aura pas de retour pourtant tellement légitime.. aimer, c’est perdre de façon consciente un petit morceau de soi… Aimer c’est souffrir… c’est forcément souffrir.. parce qu’on n’attend rien en retour, mais que secrètement, on espère ce retour……
    Rien de plus beau que d’aimer et d’être aimé(e), dans la pureté des sentiments, mais aussi dans la pureté d’une union……
    Vous parlez de sentiments, alors qu’il ne s’agit que de désir.. désir d’un fruit défendu tout simplement. Ce que je dis ne va pas plaire.. pas grave!!! je ne suis pas là pour plaire à tout le monde..un univers sépare l’amour du désir charnel du fruit défendu.. mais au delà de ça, avez vous pensé une seconde à la personne qui a été trahie ?? tout ça pour un instant, une seconde de « plaisir » ?? et le respect ?? et le respect de l’autre ??
    « c’est bon d’aimer ainsi « .. j’ai lu ça quelque part !! c’est bon d’aimer dans le péché ?? c’est bon de faire du mal à l’autre ?? parce qu’il ne faut pas se leurrer.. il y a forcément un « autre », puisque c’est ce qu’on appelle communément l’adultère.. divorcer d’abord, et ensuite recommencer proprement « autre chose », sur des bases solides et propres.. là, je peux comprendre, mais tromper pour se faire plaisir et pour un soit disant « amour fou » est quelque chose d’ignoble pour celui qui est laissé sur le bas côté…….
    et ceux qui pratiquent ce genre de choses, et bien un jour risquent de subir exactement la même chose.. pourquoi ?? parce que justement il y a un bon Dieu.. et que lui, il ne laisse jamais les choses impunies….
    c’est un avis, et c’est le mien…….désolée pour tout ceux qui attendent d’être encensé, admiré pour avoir fait souffrir… je n’admire pas, je n’encense pas.. je fais l’inverse……

    J'aime

    1. Oui, aimer c’est une invention du diable , la personne ne sait plus ce qu’elle fait une fois amoureuse , aveuglée, perd tout sens de rationalité (vis a vis de l’autre partenaire) et ne voit plus ces defauts, comment il se fout d’elle, …. beaucoup se suicident ou y pensent, deviennent malades (perte de poids) beaucoup renoncent à leur principes, leur culture, leur famille pour une autre personne, qui souvent les jette pres un certain temps

      J'aime

      1. Mais comment voulez-vous
        définir une religion sans amour?
        Si « le diable a inventé l’amour »
        autant dire qu’il a inventé la foi
        Et pourquoi pas créé le monde?
        C’est la position des cathares
        fort respectable
        à mon sens
        mais pouvez-vous la défendre?

        J'aime

      2. Est-ce vraiment destructeur que d’aimer ??? je ne le pense pas. Aimer, vibrer, sentir son âme et son corps totalement transformés.. cela n’a rien de diabolique.. le plaisir n’est pas un péché, je le répète…… sentir et ressentir, c’est se sentir vivant.. c’est « être » par excellence..
        Aimer c’est mourir un peu, mais ne jamais avoir aimer, c’est peut être être mort sans n’avoir jamais existé..
        Et puis il y a c’est vrai, des cas où certaines personnes aiment détruire. une destruction programmée, juste afin de voir l’autre souffrir… ou bien pire encore, afin de voir le troisième personnage se détruire aussi.
        Que faire, quand un être humain se prend pour Dieu, alors qu’il est possédé si je puis dire, d’instincts démoniaques ?? on fait avec.. on prie et au bout d’un certain temps, on ne peut pas dire que ça passe un peu, simplement on s’habitue et on fait avec…. et puis on se dit que la personne va souffrir aussi.. parce que Dieu va la punir……

        nb.. ma meilleure amie, celle qui m’a piqué mon mari, et bien je ne lui souhaite plus de crever à présent que je me suis un peu calmée.. juste j’espère qu’elle sera très malheureuse.. parce qu’on lui fera pareil… et mon mari ?? no comment !!!

        J'aime

      3. la position des Cathares est une tentative de preuve par l’absurde ?? et bien je pense qu’on arrive à une absurdité.. cela me paraît évident puisque l’hypothèse aussi est absurde..
        Dieu a créé le monde.. et il a créé l’amour.. et il a fait en sorte que ce soit beau.. il a fait en sorte qu’on ait du plaisir.. parce que simplement il est le premier à aimer vraiment..
        Nous avons la foi ou pas, nous suivons chacun des routes différentes.. qui font que nous préférons aller ou pas vers la lumière..
        chaque individu est libre d’avoir son parcours de vie.. il a le choix de ses choix…..
        Il ne faut pas, je pense rendre Dieu ou le diable responsable de nos choix………
        l’homme doit enfin se prendre en charge et faire face à ses propres choix..

        J'aime

    1. c’est le bon Dieu qui a créé l’amour.. pas le diable.. et quand il a créé l’amour, c’est lui en premier qui a aimé les hommes.. et il a créé Ava.. (Eve).. qui n’est qu’amour.. cela a rendu le monde plus beau…..l’amour ne détruit pas le monde.. c’est l’homme lui même qui le détruit.. parce que le libre arbitre fait qu’il a des choix et qu’il peut aller vers le bien comme vers le mal.. le pb est qu’il prend bien souvent le chemin vers le mal.. ce n’est pas la faute de Dieu, mais des hommes…… c’est trop facile d’accuser le diable. Vraiment trop facile de se décharger et de dire : non, c’est pas de ma faute, c’est le diable ! un peu simpliste comme raisonnement, non ??

      J'aime

      1. Mais pourquoi diable parler du diable?
        Est-il une religion qui y fasse
        encore référence?

        Et même en reprenant les textes
        les plus anciens et les plus tus
        est-il une seule religion
        qui puisse affirmer un lien
        entre l’amour et le Diable?

        J'aime

      2. Ok!
        Dans ce cas , c’est Dieu qui créa l’amour et c’est le diable qui l’a détourné à ses fins,nuire à l’homme!
        Que Eve soit amour par contre, je ne crois pas . C’est un être humain tout comme Adam. Les deux tombent égalment amoureux. Ce qui n’est pas un mal en soi. Ce sont les abus ,les dérives qui posent probléme. Et la société entière qui paie le prix.

        J'aime

  7. @ Ariane, Monsieur Galibert me donne l’impression, en posant cette question subtile, de l’avoir posée sciemment😉
    Je m’amuse en lisant les réponses qui vont dans tous les sens. Sujet tellement large, qui a fait et continue à faire écrire dans tous les domaines🙂
    Je ne suis pas philosophe et regrette de n’a pas l’avoir étudié à l’école.
    C’est la raison de ma présence ici, vu qu’il aborde autant de sujets déjà abordés dans mes réflexions personnelles.
    Avez-vous lu « l’amour en plus » d’Elisabeth Badinter ? Une autre manière de l’aborder🙂

    J'aime

  8. Bonjour Pati

    J’ai entendu une très grande souffrance au travers de vos mots. Un vécu ou une peur de vivre une telle situation. Je pense que vous résumez assez bien le premier danger de l’Amour en disant :

     » … aimer, c’est perdre de façon consciente un petit morceau de soi… Aimer c’est souffrir  »

    Ceci ne peut être que si vous entrez dans un concept qui vous emmène vers une perte identitaire. Une union ou l’un est l’autre et non l’un et l’autre. L’attente de non retour consciente ou non est une belle chose car inversement c’est ouvrir la porte à la jalousie, qui emmènera forcément au même résultat.

    Les sentiments ne sont pas gérables au sens où vous l’entendez. :

     » Rien de plus beau que d’aimer et d’être aimé(e), dans la pureté des sentiments, mais aussi dans la pureté d’une union……Vous parlez de sentiments, alors qu’il ne s’agit que de désir.. désir d’un fruit défendu tout simplement.  »

    Pas complètement en accord, bien que votre remarque ne me déplaise pas. Vous vous êtes, une fois encore, placée selon un point de vue, celui qui sous entend une trahison préméditée. Tel n’est pas obligatoirement le cas. Le sentiment originel, celui qui aura fait qu’une rencontre aura été transformée en relation pure, sentimentalement et physiquement. Rien ne vous dit, ne nous dit, qu’elle puisse être unique, hormis les textes religieux, où l’on vous demande de vous promettre fidélité jusqu’à la mort. Si l’on ne garde à l’esprit que cette part de révélation spirituelle, c’est réfuter l’existence d’une âme vivante, hors cette dernière fait partie des fondements des religions.

    Une union peut être vraie, et un jour, au détour d’une rencontre se voir malmenée par un sentiment de culpabilité, car un lien non attendu avec un tiers se crée, mais le lien en place, celui de l’union légitime, celle qui est déjà, existe aussi. Là un dilemme va se mettre en place, que se passe t-il ? Comment vais je me sortir de ce lien sans faire de mal à personne … IMPOSSIBLE car il y a ce qui est et ce qui devient en étant déjà. Bémol toutefois, dans le cadre où le couple aura été fondé sur la base de la probabilité de voir cet évènement se produire, en dehors du cadre religieux par définition. De fait vos avez deux relations Vraies, Réelles et Sincères, je ne parle pas, évidemment des personnes ou couples n’ayant rien trouvé dans une union, et qui  » aiment  » à tous vents, sous vents. Ni des personnes malades ou addictives à la sexualité hasardeuse. A un moment donné, il y aura forcément des dégâts soit dans le couple naissant soit dans l’existant voire les deux, mais si la rencontre considérée comme illégitime est un rituel d’évolution spirituelle, la finalité est qu’elle deviendra l’unique au risque de se voir reléguée en seconde place à un moment donné, mais ceci n’est pas une obligation. Personne ne sait de quoi et de qui demain sera fait.

     » un univers sépare l’amour du désir charnel du fruit défendu.  »

    Encore un concept religieux, défense d’accéder au bonheur, à la connaissance de l’Amour qui uni au delà du corps, le plaisir charnel n’étant qu’une communication spirituelle où les énergies des corps vont échanger des informations plus rapidement et profondément, sans jeu de mot déplacé, qu’elles ne pourraient jamais le faire autrement. L’acte d’Amour n’étant pas considéré comme un but, mais bien comme une finalité, une conséquence obligatoire à la concrétisation.

     » …, avez vous pensé une seconde à la personne qui a été trahie ??  »

    Trahison ? Ou obligation de l’autre de reconnaître qu’il ait pu se tromper, qu’ils aient pu se tromper. Accepter et se remettre en question, tout un programme. Le fautif, êtes vous certaine qu’il ne souffre pas de la situation ? Est il forcément dans le déni de l’autre ? Ne cherche t-il pas à le protéger ? Là encore, obligation de vouloir gérer le bonheur de l’autre sachant pertinemment qu’il générera un mal aise, une souffrance … Tyran que tu es à Aimer sincèrement deux êtres … Il y a peut être, justement une forme de respect de l’autre, même si ce n’est pas la meilleure idée ni le meilleur moyen de le faire comprendre ou savoir.

    Et pour finir, tout ce que je viens de vous proposer, peut être doublé, car peut être vrai des deux côtés du couple dit adultérin, s’il est issu de deux unions déjà existantes. Ce couple peut être dans une souffrance allant au delà du sentiment que vous laissez entendre. Il n’est pas forcément né d’une volonté de faire souffrir l’autre, les autres. Il est né, car ce que vous nommez Dieu, l’a souhaité. Pour leur élévation personnelle, pour faire grandir l’autre ou 10 000 autres raisons qui nous dépasseraient.

    Je vous souhaite une bonne journée.

    J'aime

    1. Pardonnez moi, je n’avais pas vu votre réponse, j’y aurais répondu sans doute plus rapidement.. ceci étant dit, il est vrai que j’ai peu de temps à consacrer au net en ce moment.. d’où mes absences..
      je vais tout comme vous l’avez fait, répondre point par point..

      – « Ceci ne peut être que si vous entrez dans un concept qui vous emmène vers une perte identitaire. Une union ou l’un est l’autre et non l’un et l’autre. L’attente de non retour consciente ou non est une belle chose car inversement c’est ouvrir la porte à la jalousie, qui emmènera forcément au même résultat. »
      Absolument pas.. bien au contraire.. on perd un morceau de soi, parce qu’on entre dans le concept de partage et d’échange entre deux individus, avec des liens très fort qui relient les deux individus…. pas du tout d’une perte identitaire..
      Il ne s’agit pas d’une attente de non retour consciente.. il s’agirait plutôt d’un espoir de retour, et en même temps, d’un clair don de soi.. quand on aime, on donne des parties de soi.. des morceaux d’âme, de corps.. Il me semble évident que si on ne donne rien et si on ne partage rien, on ne fait que prendre, et dans ce cas là, l’un des deux est frustré.. et il ne s’agit pas du tout d’amour mais d’un lien.. sans plus. Il est évident aussi que si on « se » donne on perd quelque chose.. c’est évident..(on se donne pas comme ça à tout va !! sinon plus rien n’est sacré.. or pour moi, une union a quelque chose de sacré.. même si on ne passe pas forcément du moins pas tout de suite pas le rabbin ou le maire… )
      Bien sûr quand on aime on est jaloux !! on n’est jamais jaloux que de ce qu’on aime. vous en doutez ??? aimer c’est aussi avoir des idées d’unicité et pas de partage avec d’autres..
      Il s’agit sans doute d’un rêve mais d’un rêve de grand amour avec l’unicité, et ce qui va avec.. bref peut être une utopie. mais c’est quand même bien joli quand c’est vécu !!!

      (nb… je n’ai pas fini.. mais je dois partir.. je reviendrai finir plus tard.).

      J'aime

  9. Bonjour,

    L’ Amour est la seule vérité,
    Et Sand est la lumière de ce que j’entrevois.
    Qu’il doit être bon de se sentir ainsi!

    Je ne culpabilise aucunement à parler d’Amour,
    Et le ressentir c’est bien ma priorité!
    Sans Amour nous sommes vide.

    Il ne suffit pas de faire l’Amour,
    Il faut le vivre,
    Avec tendresse, générosité, passion, volupté.

    J’ai appris que tout mon être était sensuel,
    Que toutes mes émotions m’enivraient d’Amour.

    « Aimer c’est vivre »

    Valérie

    J'aime

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s