Il n’y a plus que du temps … 5… La réduction relativiste

La réduction relativiste découle de la notion d’espace-temps fomentée par Einstein. S’il n’y a pas plus d’espace que de temps de référence absolus, indépendants l’un de l’autre et des corps contenus, chaque point de l’espace a son temps propre. Plus qu’une explosion du temps en autant de point que l’espace, Einstein a transformé tous les points en temps. Il a esquissé l’idée vertigineuse d’un monde où chaque point serait un temps propre. D’un univers impensable, peut-être, où tout serait temps, voire plus que temps, puisque chaque chose serait le jeu chaotique d’une infinité de temps tous distincts, et tous également pertinents. Le temps prend sur l’espace la revanche du chaos. Einstein procède avec le monde comme Dieu avec Babel. Sans suite, sans cesse, les sons à l’infini occupent point par point l’immensité du silence. Le monde ne s’étend plus, il s’entend, comme un concert de masse où chacun joue pour soi, cacophonie des temps, de l’infime à l’infini. Le seul gain pour l’espoir est que chaque homme y figure comme la source d’un temps.

7 réflexions sur “Il n’y a plus que du temps … 5… La réduction relativiste

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s