Il n’y a plus que du temps … 3… La réduction biologique

La réduction biologique consiste à remplacer l’arbre spatial de la classification des espèces par l’arbre temporel de l’évolution. Avec Darwin, toutes les différences cessent d’être physiques, et donc spatiales, pour devenir successives. Confirmée par le déchiffrage du code génétique, cette réduction aligne le vivant dans un temps reproductif où la vie dure par copie, et mute par hasard. Une espèce n’est jamais qu’une erreur durable. A la longue, chaque vivant existe au milieu de toutes les erreurs, comme s’il habitait quelque musée des erreurs. Pour nous, la conséquence est triste, et même lamentable : notre temps cumule nécessairement toutes les erreurs survenues dans l’histoire, méticuleusement reproduites et soigneusement entretenues. Notre temps est le musée des erreurs.

La vie est une erreur, rendue fatale par le temps. L’apparition de la vie, comme celle de chaque espèce nouvelle, avait en soi fort peu de chances de se produire : mais vue l’immensité du temps, le nombre de coups est tel que l’ensemble des combinaisons possibles doit nécessairement se produire. Avec cette idée d’erreur fatale, la biologie entrevoit une nouvelle alliance entre le hasard et la nécessité, où la vie se fait poids du fortuit, histoire. Or c’est bien le temps seul qui rend nécessaire le possible.

Le temps rend fatal tout hasard, condamnant la totalité du temps à devenir tôt ou tard présent. A cause du temps, le réel est plus long que le possible, condamnant par là même le modeste ensemble des existences à revivre indéfiniment toutes les formes de redites, de répétition et de circularité. Le temps est un enfant qui joue au dé, encore et toujours, jusqu’à ce que chaque face soit tombée un nombre infini de fois. Le temps est un enfant qui bégaie.

Mais cette itération perpétuelle, dans les êtres de nature, faut-il la laisser perdre ? Doit-on se contenter de cultiver la nature pour en tirer jour après jour quelque maigre pitance, ou chercher en son sein la source d’un temps neuf, capable de transformer tout le reste ? Ne peut-on, pour transformer le monde en son entier, prendre la vie et la mettre au travail ?

Darwin est le contemporain de la naissance de la clinique, ce regard tout à coup plein d’attention pour le corps et sa santé, y compris chez les pauvres. Lorsqu’on se soucie plus de cadence que  charité, l’hospice devient l’hôpital. La médecine a dû attendre, pour concerner l’humanité entière, le projet caractéristique du capitalisme conquérant : acheter peu à peu la totalité du temps humain disponible.

25 réflexions sur “Il n’y a plus que du temps … 3… La réduction biologique

  1. Le temps = J+1 acceptation d’entrer dans une étude clinique avec vampirisation pour cartographie génétique et étude statististique pour un traitement futur « indivisualisé et personnalisé » du cancer . ce mal de société hyperconsommatrice quin ne trouvera jamais de remède à la racine , à la germination, à la « non semence  » de graines trafiquées. Produire encore et toujours , ne plus reproduire… j’aime à réver que le temps gazouille, qu’il balbutie , plus qu’il ne begaille, qu’il aille est utopique. Aïe ou ail et ça question d’oignon de grand mère , d’opinion mais pas d’oseille. L’hopital qui se fout de la charité…. vivement l’hospice de Beaune !!!!!!!!!

    J'aime

  2. trice teur , , triste heure * quin , pas de queen , pas d’angliscisme, ni d’angle chez J.P.G, que des courbes , des rondeurs même dans l’orthographe , souvent des fautes , mais pas de « mea culpa » . S’il faut que la croupe soit battue alors ….. OOPs , faute de temps , je disparais … hehe !!!!

    J'aime

  3. « Notre temps est le musée des erreurs ». Jolie formule. Toutefois, si les espèces arrivent « par hasard », fruits d’une erreur dans le processus de copier/coller. Nous pouvons aussi alors concevoir qu’elles sont également le résultat de succès : chanceuses d’être arrivées là au bon moment et au bon endroit…
    Mais pour vous suivre, et déplacer la focale sur un angle plus socio-historique, nous pouvons considérer effectivement que « notre temps soit le musée de nos erreurs »… tant l’être humain apparaît comme le seul à pouvoir se cogner deux fois de suite contre le même obstacle.

    Au plaisir de vous lire.

    J'aime

  4. Bonjour Jean Paul
    Il est vrai que de génération en génération l’être humain n’est que le clone de son ADN avec comme tous êtres vivants une légère transformation adapté au temps ou nous vivons
    bonne journée
    Amicalement

    J'aime

  5. Jer lis cet article avec grand interet.
    Quelques pistes me viennent a l’esprit.

    HASARD:
    Traitez moi de naif, mai je ne crois pas au hasard. Mieux, je pense que l’idee meme du hasard est du meme niveau de pensee que la superstition. C’est un echafaudage, c’est « mieux que rien », c’est utile comme concept, mais je ne pense pas que ce soit reel.
    Je ne reconnais pas le hasard en tant que verite, bien que le concept puisse nous aider a reflechir.

    TEMPS
    Le temps n’existe pas de maniere lineaire.
    Le temps n’existe pas de maniere cyclique.
    Le temps n’existe qu’au present et le present n’est pas quantifiable, il est insaisissable.
    Le passe n’existe plus que dans ce qu’il en reste dans le moment present, et ce qu’il en reste change constamment, le passe est donc un concept changeant.
    Le futur n’existe pas et est reduit uniquement a un concept, a une possibilite.

    Acheter le temps releve donc d’une construction, on achete un concept, une projection.
    Acheter le temps est reel en ceci que ce concept nous mene a agir, et nos actions sont reelles.
    Acheter le temps est donc reel.
    On l’achete par des constructions conceptuelles, credit, emploi, budgetisation, pret mais aussi par toute projection dans le temps futur: etudes, programmes, mariages, plans de carriere, etc…
    Tout ceci peut nous aider a produire des effest positifs ou negatifs, dependant entierement de (a) notre motivation, (b) notre capacite.

    DARWIN
    L’evolution Darwinienne met ceci en evidence.
    Je suis aujourd’hui le produit de mon passe.
    Je (en tant qu’espece) suis le resultat ce que je fus il y a des millions d’annees, dans des circomstances xyz, faisant face a des conditions environementales xyz et m’adaptant.
    Je suis aussi, a un niveau personel, le resultat de ce que j’etais hier, de ce que je pensais hier, de ce que je faisais hier, de ce que je disais hier.
    Hier ou il y a une heure, ou il y a une seconde.
    Hier, ou il y a un mois, un an, dix ans.
    L’experience du present est le resultat de mes actions passees.

    LA VIE EST UNE ERREUR
    Je ne crois pas que la vie soit une erreur, je crois que ma vie est le resultat de causes passees, passe proche et passe lointain. Ce n’est donc pas une erreur, dans le sens ou erreur sous-entend « hasard ».
    Je pense que ma vie est une opportunite. L’objet de cette opportunite releve de mon choix, puisque je suis un etre pensant. Ceci dit, ce que je fais aujourd’hui consttitue les causes de mon existence demain. Ce choix se doit donc d’etre pense et realiste.

    Merci pour me permettre de m’exprimer ici.
    Tenzin

    J'aime

  6. J’ai été fasciné, je ne parle pas français, j’ai traduit le texte et il est merveilleux de constater qu’il ya personar au monde que malgré la distance, le temps, les actions de langues bien, salutations en provenance du Mexique.

    J'aime

  7. El tiempo es pura excusa conectada con el deseo y la decisión. Es la ilusión de creer en algo antes que otro. Es dar objeto a ese “algo” y ese “otro”, como si algo y otro fuesen dos cosas distintas. La dualidad del objeto-tiempo.
    ¿Porque necesito del entremedio de este, para establecer una evolución?. ¿Porque si soy consciente en medida sobre un centro, toma tiempo asimilarlo?
    Identificar la repetición del espiral, nos entrega un nuevo tiempo nacido de la negación. El No-Tiempo es el tiempo-en-sí, el tiempo como él mismo sin característica ni traspaso.
    Hablo de todo el espiral, no de la conexión entre sus discos. Y la forma de experimentación de tal objeto, es el presente-en-sí, la conciencia del micro-segundo actuando en el devenir.

    Despojados de cualquier condición social aparece el hombre desnudo, como si esa imagen fuese equilibrio ó como si realmente representara la contracara de las leyes, morales e ideas. Ahí permanece el problema. Estamos tan atados a la mente acostumbrada, justamente, a la tradición, que pensar en un principio esencial del hombre, se estanca en una imagen conflictiva. Primero, nos esboza una caricatura de hombre-bestia, de animal de las cavernas sin el prioritario uso de la razón. Después por un acto de aislamiento de comunidades amuralladas de la facultad natural, se cincela este gladiador intelectual que lo separa de la familia de los animales.
    Pictografías análogas de una ondulación en el tiempo que aún no se identifica, porque el escudo que lleva la modernidad es campeón de la evolución y el progreso.
    🙂 quería expresarlo

    J'aime

  8. Je réagis aussi sur l’emploi du mot « erreur »… qui me parait être plutôt négatif. Je crois que la vie est le fruit d’une suite logique (ou non) d’évènements. Je me le dis parfois : si mes grands-parents ne s’étaient pas rencontrés, s’ils n’avaient pas eu une petite fille et si cette petite fille devenue femme ne s’était pas mariée avec mon père (encore que là toujours, la CHANCE et non l’erreur que je naisse reste infime…) je n’aurais jamais ouvert les yeux sur le monde.
    Je ne saurais où situer l’erreur dans la vie. Pour moi, l’erreur serait de faire les mauvais choix, de tomber amoureuse de la mauvaise personne, de faire un métier que je n’apprécierais pas, de laisser le temps passer sans réagir, de me renfermer dans mes frustrations, de vivre dans le passé, de se laisser aller physiquement et mentalement, d’avoir des regrets. L’erreur serait de choisir des chemins qui ne correspondent pas à ma façon de penser et de vivre les choses. L’erreur serait de rater ma vie ! ET IL EST HORS DE QUESTION QUE CELA SE PASSE AINSI🙂

    J'aime

  9. Bon[s] Jour[nuit] d’[hier]Hui[demain] ?!

    Depuis que Darwin s’est penché sur le sujet [comme Lamartine sur son Lac], nous savons que, loin de le suspendre, le Temps étend son vol… d’identité.
    Ce faussaire de grand chemin perpètre et perpétue son crime de « laisse-moi-ajuster ». Sans gêne, il détrousse nos gènes au fil déguisé de la lame du Hasard qui préside, sans les gouverner, à nos destinées!
    Sur Lavoisier et son « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. », nous renchérissons par un « Rien ne demeure, tout se déforme. » <<< la clef du champ des possibles est faite de ce bois-là.
    "Notre temps est le musée des erreurs", en effet, le musée mouvant et émouvant de l’Evolution au travail. Cette forçate qui, partie de Rien, a tenté le tout pour le Tout et a réussi son coup.
    L’Histoire de l’Univers y a trouvé son "conte" : le conte des "Mille et une variétés de vies sur Terre".
    Même s’il s’agit d’un compte qui porte en lui son propre rebours, au terme duquel, un jour [ou plutôt une nuit] il ne restera "Rien du Tout", il n’en demeure pas moins qu’il aura été exceptionnel et son illusion astronomiquement belle!

    Merci pour vos invitations à réfléchir sur l’obscur objet de notre délire… "être = ne pas être", telle est l’équation😉
    Bien philo-sophistement,
    2B [or not… ;-]

    J'aime

  10. Visto che sei così bravo a parlare in italiano (dici di no? e allora come hai fatto a leggere il mio saggio su 2001 di Kubrick, in cui sparo a zero contro Darwin?) te lo dico in italiano: la teoria di Darwin è morta e sepolta, è un cadavere tenuto in stato di vita apparente dalla setta dei neodarwinisti, il cui capo è un idiota di nome Richard Dawkins. Se dovessi elencarti tutte le prove che decretano irrimediabilmente la fine della teoria di Darwin, non basterebbe un blog intero. La teoria di Darwin ha ispirato i peggiori orrori contro l’umanità: l’eugenetica, il razzismo (anche il razzismo contro gli italiani) e i campi di sterminio nazisti. Hitler era appassionato di Darwin. Quindi, dobbiamo liberarci al più presto di questa teoria criminale. Non sono « creazionista ». Personalmente, trovo molto seducente l’ipotesi anti-Darwin formulata dal genetista ateo Lima de Faria. Addio.

    J'aime

    1. Dans le monde vivant, celui de l’animal.
      Si l’on compare les vertébrés entre eux et en partiuclier leurs anatomies respectives.
      Quelle différence entre chien, un chat, un singe… et nous?
      Aucunes. N’est-ce pas curieux?
      En poussant cette comparaison sur les amphibiens, les reptiliens, les oiseaux avec l’espèce humaine? Il existe en anatomie des différences mais elles osnt très infimes. Une bouche, des yeux… un cerveau… un coeur… des poumons… une moelle épinière.. un sytème digestif… et un
      trouduc.

      Peut-on décliner ainsi jusqu’au ver de terre… jusqu’à l’amibe manquante? oui, certainement.

      L’évolution des espèces est une évidence.
      Celle de Darwin à réformer pour éventuellement l’actualiser.

      M’enfin pourriez-vous me dire Reginadigiove si les chats, les chiens, les singes ont la même anatomie que nous pourquoi n’ont-ils pas d’âme si t’en est qu’elle existe?

      J'aime

    2. @escriboo: gracias; @reginad : Grandeeeeeee ! @J.PG : J’aime le PlurilinGue, le polyGlotte que tu fais naitre pour un temps virtuel ici. En un espace de lecture, le temps ^fait une pause, un silence, un soupir.

      J'aime

  11. Obioxoido:
    « Si l’on compare les vertébrés entre eux et en partiuclier leurs anatomies respectives.
    Quelle différence entre chien, un chat, un singe… et nous?
    Aucunes. N’est-ce pas curieux? »

    E allora? La mera SOMIGLIANZA non prova la DISCENDENZA. Anche una Bmw è simile ad una Renault: quattro ruote, un volante, sedili eccetera. Ma le due automobili non sono « parenti » in senso biologico. Non provengono neppure dalla stessa fabbrica. Che cosa le rende tanto simili? Una IDEA che si manifesta attraverso due progetti molto simili. I progettisti di automobili sono migliaia, ma tutti tendono a seguire una idea di base: quattro ruote eccetera. Perché? Perché quella idea, quel modello funziona molto bene sulla superficie del nostro pianeta. Analogamete, perché molte specie hanno degli elementi in comune? Perché hanno una idea: un progetto in comune. Evidentemente, qull’idea (insieme di elementi comuni) funziona bene sulla superficie del nostro pianeta. Se invece ti vuoi ostinare a dedurre arbitrariamente la discendenza dalla somiglianza, ti perderai in una selva di problemi mai risolti e che diventano sempre più gravi. Non c’è qui spazio di parlarne. Dico soltanto che fra « omologie » e « analogie » incrociate fra i diversi taxa, ormai il famoso « albero della vita » è diventato una assurda « rete ». Mi direte: ma il dna umano è simile a quello dell mosca. Certo, ma il dna non è tutto. Antonio Lima de Faria sostiene che il dna è solo l’hardware: il software ancora non lo abbiamo trovato. Quindi, noi, le scimmie e le mosche abbiamo in comune solo l’hardware. Avete idea della immensa complessita del dna? il caso non potrebbe creare il dna neppure in un tempo infinito. Analogamente, se tirassi pietre alle mie spalle per un tempo infinito, non riuscirei mai a creare « per caso » il Partenone. E chi non capisce quello che ho scritto, peggio per lui. Stop

    J'aime

    1. Jupiter offre un point de vue des plus drôle. Heureusement que vous n’êtes pas créationiste.
      Somiglianza? Sur l’anatomie, les vertébrés mammifères entre eux assurément mais que dire des amphibiens, reptiliens et autres oiseaux par rapport aux mammifères? Non? Aussi?

      Est-il possible de trouver « La mera SOMIGLIANZA » avec l’anatomie d’une abeille et la notre?

      N’y-a-t-il pas à l’origine une souche commune puis une déclinaison du vivant?
      Une sorte d’évolution sur des MILLIARDS d’années…

      J'aime

  12. Obioxoido:

    mi dispiace, ma devi studiare molto prima di capirci qualcosa. Io almeno ho letto qualche buon libro di biologia. Potrei parlarti di omologie, citocromo c, specie di transizione, esplosione del cambriano, junk dna eccetera ma temo che non capiresti. Non sono « creazionista ». Non mi convince pienamente neppure la teoria dell’Intelligent design (non credo che la scienza possa provare l’esistenza di Dio). Di due cose però sono certissima: 1) la teoria di Darwin ha ispirato i peggiori crimini della storia, 2) la teoria di Darwin è morta e sepolta. L’unica ragione per cui ancora viene spacciata come droga sulle riviste peer-reviewed è che questa teoria si è trasformata in una filosofia nichilista molto cara agli intellettuali à la page. Gli scienziati critici di Darwin vengono perseguitati come i « dissidenti » erano perseguitati nell’ex Urss. Seguo Lima de Faria: ATEO MATERIALISTA. Fine.

    J'aime

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s