Il n’y a plus que du temps … … …1… La réduction géotechnique

L’espace, peu à peu, achève de disparaître : nous entrons, par force ou par fuite, dans l’ère du temps. Notre temps à ceci de singulier que tout, peu à peu, devient du temps. Nous vivons le temps du temps, le temps étrange où tout, ou presque, ne sera bientôt plus que du temps.

Nous avons des raisons de n’avoir ou de n’être que du temps. Car nous avons connu, depuis l’âge moderne, six grandes réductions de l’espace au temps. D’abord indépendantes, elles sont en train de s’ajointer en une ère où nous devrons bien vivre : l’ère du néant, l’hypercapitalisme.

La réduction géotechnique est un mouvement mondial de rétrécissement de l’espace, qui a débuté à l’age moderne et qui parvient  aujourd’hui à la quasi disparition de l’espace. Ce mouvement procède par diminution progressive du temps nécessaire au parcours de l’espace connu, et s’impose, de toute la force de ses perpétuelles innovations techniques, aux sociétés les plus diverses et les plus éloignées. De l’apparition de l’homme à la Renaissance, l’espèce humaine a connu une très longue phase d’expansion : elle s’est répandue sur le globe en se diversifiant. Des rameaux divergents se sont oubliés. Au tournant du XVIème siècle, le mouvement s’inverse.  La redécouverte de l’Amérique, préparant le commerce triangulaire et les colonisations, connecte les continents,  impose des accélérations, tisse peu à peu un monde unique en voie de restriction. L’actuelle globalisation, avec l’unification commerciale, l’ubiquité due à la portabilité et l’instantanéité due à la connectibilité, achève ce processus multiséculaire : Internet fait du monde un livre unique aux pages sans épaisseur. Parmi tous les mondes possibles, Internet a choisi pour nous le plus désespérément plat. La société du spectacle, techniquement refroidie, est encore plus mince : le monde qui vient est un écran plat. Il ne nous laisse qu’une seule alternative : n’être plus qu’un site ou mourir, paraître ou disparaître, être du temps, ou ne plus être. 

17 réflexions sur “Il n’y a plus que du temps … … …1… La réduction géotechnique

  1. Cela me touche beaucoup car à travers la danse, j’essaie d’incarner le temps, de l’occuper toute entière présente au présent… une autre perception devient alors possible, à travers le mouvement, on peut habiter l’espace avec du temps.

    J'aime

  2. Votre article tombe dans ma boîte mail pile au moment où j’essaye d’aller au plus vite pour terminer de consigner un entretien dans mon ordinateur en lien avec mes activités annexes, attendre et lire mes mails car j’attends des mails de plusieurs destinataires dont des inconnus (que je ne connais que par mail) et des personnes réelles qui représentent des entités (un lieu d’exposition de l’art contemporain par exemple, si nous avions en entrer dans les détails d’une vie), surveillant l’heure, réfléchissant à quelques projets de visites, profitant de ce temps libre normalement à « moi », que je consacre à un éclatement virtuel devant un écran connecté à quoi au juste. Et je pourrais relater cette expérience de n’importe quels bord, culture, frontières qui soient et qui me tendent. Mais l’horizon, la sortie, sera dans le travail auquel je retourne, pour un temps!

    J'aime

  3. Et encore Monsieur galibert,nous n’avons toujours pas inventé la téléportation physique, uniquement celle de l’information….
    La réduction de l’espace géophysique ne fait hélas qu’augmenter un paramètre précis : la cadence.
    Mais… le temps existe t’il ?

    J'aime

  4. Au tout début de cette nature, il y avait un couple et le paradis de la tentation !
    Plus la foule grandie, plus la planète rétrécie. L’espace manque mais le monde préfère se taire.
    La mort débarque quotidiennement son lot de renaissances. La peur de voir le sang couler, n’empêche pas la colère de monter. Personne ne se fait de bien mais personne ne se fait de mal non plus. Cette masse marche vers les anges sur ce chemin de distraction et tourne ainsi en rond. Les révolutions se comptent au rythme de l’horloge comme s’il fallait se souvenir du temps qui passe, plutôt que de vivre le manque de cet instant présent.
    La merveille de cette routine dessine effectivement une île plate dans l’espace.
    De là à dire qu’il s’agit d’un écran. Qui nous regarde alors?

    J'aime

  5. Bonjour,
    Voici une interview de Etienne KLEIN par Michel JONAZ sur le sujet LE TEMPS EXISTE T’IL ?
    Quatre parties dont voici la première:

    La question sur le sujet est traitée de telle manière que cela devient accessible à tous.
    Etienne KLEIN entre autre grand scientifique est aussi un très bon pédagogue.
    Bon visionnage.

    J'aime

  6. Mais comme la conscience du temps est conditionnée par un rapport à l’espace, l’espace ne peut être « absorbé » par ce temps -au risque de se dissoudre lui aussi, par la même occasion, et non d’être omnipotent (même postulat mais conclusion renversée)
    Le rétrécissement de l’espace s’accompagne d’une perception différente de celui-ci (ça va de soi). Originellement, cette perception est verticale. On connait son village et ses environs pour faire simple (donc en terme d’espace réduit à sa portion congrue, on ne fait pas mieux). Les progrès techniques avec le bouleversement du rapport espace-temps qu’ils engendrent poussent à passer vers un paradigme horizontal (en expansion). Ce que je veux dire, c’est que ne va pas de soi que d’affirmer la réduction voire l’anéantissement de l’espace -du fait de notre ère techniciste et de ses évolutions intrinsèques- en prenant comme outil comparatif la période ante-moderne durant laquelle, justement, l’espace n’est, pour le commun des mortels, qu’un point…
    Sans oublier que les théories physiques affirment la très probable infinité de l’espace…
    L’espace n’est pas mort. Il faut l’habiter, voilà tout. Mais c’est déjà une autre histoire.

    J'aime

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s