Le capital est-il un néant?

Qu’est-ce que le capital ? Prises de bénéfices, rachats, fusions, fermetures, licenciements, suppressions : tels sont les bruits sinistres d’un monde qui tend à se réduire pour produire toujours plus de capital. Quel est donc ce caveau global, patient, fatal, qui semble attendre toutes les activités, toutes les choses et tous les êtres humains ? Le capital n’est pas le produit de notre monde, mais son principe. Il n’en est pas la conséquence ; mais la condition : le principe unique et inique qui proportionne toute existence à la rentabilité. Exister, pour lui, c’est être rentable. Le capital s’accumule en imposant cette règle à toute chose,  la produisant si elle est rentable, la détruisant si elle ne l’est pas. A la différence de la production, qui doit entretenir ses facteurs, l’anéantissement est un gain absolu : la transformation du non rentable supprimé en bénéfice net. Le capital trouve dans l’anéantissement le comble de la rentabilité.

7 réflexions sur “Le capital est-il un néant?

  1. Accumulation « frauduleuse » des souffrances d’autrui. Égocentrisme « matériel », sans transcendance, ni dépassement de soi. Priorité à l’immédiat…. »L’homme pressé ».

    C’est aussi une attitude de jugement sélectif et subjectif des œuvres d’autrui. Classement selon une grille étroite en « termes » rapporteurs ou inutiles.

    Je ne crois qu’en un capital qui se partagé, celui produit par une association désintéressée, mis à la portée d’autrui….pour vaincre l’ignorance, l’égoïsme, la cupidité et la haine…..

    J'aime

    1. Superbe question
      A mon avis, ce n’est pas un capital.
      Y at’il un capital poétique de Mallarmé
      ou un capital d’Aristote?
      Il y a un travail intellectuel, créatif, productif, mais guère de capital

      J'aime

  2. Je partage votre point de vue sur le capital à 100%. Je pensais souvent que le capital était l’antithèse de l’humanité. Mais je trouve votre réflexion plus poussée et plus pertinente.

    J'aime

  3. Et nos deux auteurs (http://revenudebaseinconditionnel.wordpress.com/2011/05/06/311/), de regarder le capital comme le moyen du déployement de l’esprit dans notre société. Vous lisez ou comprenez l’allemand?
    Maintenant attention: le mal absolu est aussi un esprit, et voir le capital sous l’amgle uniquement comptable et non comme bien social une de ses manifestations.
    Tout cela peut être envisager différemment, cela dépend de chacun.
    Malheureusement ou heureusement?
    Un exemple en fin d’article: http://revenudebaseinconditionnel.wordpress.com/2010/08/15/1000-e-chacun-rend-les-hommes-libres/
    Cordialement.

    J'aime

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s