L’artiste est un artificier.

L’explosion dont nous rêvons est le contraire absolu de tout terrorisme. Le terrorisme en vigueur, s’il existe, n’est qu’un jeu en miroir de violences étatico-minoritaires. Le seul résultat tangible est une peur massive qui refonde les états, en sorte que le terroriste est le meilleur des gendarmes de l’ordre établi. L’explosion dont nous rêvons est celle d’une joie couvant dans toute tristesse. Car il y a une joie, au moins en projet, au milieu de tout malheur. C’est le secret inévitable de toute détresse, puisque sans ce cœur, le malheur aurait tôt fait d’emporter toute existence.

Nul ne subsiste sans être heureux, au moins en espoir. L’utopie n’est donc pas seulement le projet de l’existence, mais sa cause profonde, et son ressort intime. Seule l’utopie nous maintient vivant. C’est pourquoi elle n’est jamais négociable, et que l’on trouve assez souvent des gens prêts à mourir pour elle. Car aucune vie ne vaut sans elle parce qu’aucune vie ne tient sans elle. Nul ne peut renoncer à l’espoir que tout soit, qui est la contradiction même, sans perdre l’unique raison d’être.

Le désir n’est donc pas d’avoir tout, mais d’être tout. De devenir l’existence même du monde. Chacun, du simple fait qu’il vit encore, s’estime assez puissant pour faire exister le monde. Les mondes n’existent donc que par le concours ordinaire que lui apportent sans faillir les gens ordinaires. Tous les hommes sont des dieux.

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s