unité poétique de l’art

L’idée au fond, qu’il n’y a qu’un seul art, et qu’il est tout entier poème.  Ne pourrait-on cesser de parler des arts, et se remettre à évoquer « l’Art » ? Lui rendre sa majuscule. N’est-ce pas au fond ce que l’époque attend de nous, où tous les artistes s’ingénient à traverser, troubler et perturber les frontières des disciplines, l’harmonie des confins, et la paix des limites ? Mais il faudrait une raison majeure de le faire. Il faudrait désigner une fonction maîtresse de l’art, unique et constante, qui unifie le concept et nous force à penser une unité radicale des arts, nous force à fondre les arts dans l’Art. Cette unité, c’est l’ouverture de l’espace, à penser comme celle d’un infini. Fauteur de monde, voilà l’art, et voila le poème. Une créartion, au sens raddical d’un point qui se fait monde.

Extrait remanié de Jean Paul galibert: « L’art plastique l’espace » texte en ligne sur Espace-Temps

 

3 réflexions sur “unité poétique de l’art

  1. amusant. voilà plusieurs fois que j’entends comparer la peinture surtout – moins la musique qui parle d’elle-même – à la poésie , comme une louange.
    Or, s’il s’écrit beaucoup de poésie , elle est de moins en moins lue
    Celui qui en écrit est ressenti un peu comme un  » doudingue » et intéresse peu
    les médias s’en désintéressent tout à fait et les peintres tentent de la remplacer en tentant de faire parler des formes indéfinies
    votre avis ?

    J'aime

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s