PRINCIPES LUDIQUES

Cessons de postuler que le tout est plus grand que la partie, la cause est antérieure à l’effet, que la démonstration suppose des axiomes, comme la définition suppose des termes premiers. Reconnaissons, même si cela contrarie la paresse de notre raison somnolente, que l’inclusion est réciproque, que la cause et l’effet ne varient que par le nombre, que la démonstration et la définition sont réciproques. Reconnaissons enfin que, dans tout système, la liaison de base est une connexion égalitaire et réversible. Si la raison consiste à préférer le réel à nos habitudes de pensée, osons remplacer la hiérarchie par l’égalité, le sens unique par la réciprocité, et l’unicité arbitraire,  par toute la diversité des possibles.

extrait de: Jean Paul Galibert, L’idée de ludique, livre numérique en consultation partielle et vente sur Publie.net:

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s