interdits logiques et droits ludiques

Les principes de la raison « logique » sont des interdits. Ils sont doublement illégitimes, parce que la raison se les impose à elle-même sans nécessité, comme si l’on ne pouvait penser sans les respecter, puis les impose à tout le reste, comme si rien ne pouvait exister sans les respecter. L’usage fantomal de la logique classique devient un carcan à partir du moment où ses principes sont des prohibitions de pensées et d’existences. La raison doit s’obliger à comprendre ce qui est, et non interdire ce qu’elle ne comprend pas.

A l’inverse, les règles de la raison ludique sont des droits.  On a le droit de faire tout ce que fait la réalité, même si la raison l’interdit. La raison elle-même a le droit de faire tout ce que la raison interdit. La raison a le droit de ne pas être rationnelle. On a bien le droit de se contredire, puisque la réalité est contradictoire. On a bien le droit de changer de nombre, et même d’en avoir plusieurs, de changer d’essence, et même d’en avoir plusieurs, de changer de sens, et même d’en avoir plusieurs, parce que toutes les réalités en font autant.

extrait de: Jean Paul Galibert, L’idée de ludique, livre numérique en consultation partielle et vente sur Publie.net:

http://www.publie.net/fr/list/auteur-11198-jean-paul-galibert/page/1/date

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s