LA LUDIQUE COMME LIBERATION LOGIQUE

Pourquoi la raison obéirait-elle à ce que l’on appelle encore la « logique » mais qui n’en est plus que le fantôme? Voici maintenant plus d’un siècle que la vraie logique, en devenant mathématique, a cessé de prétendre être un canon pour la pensée. Mais paradoxalement, ce que l’on appelle encore « logique », un vague résidu, une sorte de fantôme de la logique classique, continue dans l’usage courant à prétendre gouverner non seulement le cours des pensées, mais la nature même des choses.

La ludique se propose de libérer la raison du carcan de la « logique », de cet usage fantomal de la logique classique. La ludique autorise tout ce que la « logique » interdit. Ce faisant elle est dans le droit fil de la raison, car la raison doit admettre et penser le réel tel qu’il est et quel qu’il soit, et non le modeler d’avance à sa guise, en niant tous les aspects qui excèderaient ses propres grilles d’intelligibilité. La raison se reconnaît à ce qu’elle admet définitivement le droit souverain du réel à être différent d’elle. En admettant le scepticisme parmi les philosophies possibles, la raison admet que le réel puisse être inconnaissable. C’est même ainsi que la raison commence à devenir amusante. Car quel serait l’intérêt de retrouver dans le réel la rationalité que l’on y a posé d’avance ? La raison est palpitante lorsqu’elle a un risque à courir : celui de ne rien comprendre, parce qu’elle n’a rien imposé au réel, elle n’y a rien postulé, ni rien caché.

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s