Mondialisation infuse et voyage immobile

La mondialisation n’est pas un jeu de diffusiondes flux et mouvements de capitaux,

des nouvelles technologies, des modes de vie, du capitalisme

mais au contraire un jeu de mouvements, une infinitude de petits mouvements d’infusion 

La mondialisation, c’est le monde à chaque endroit

Tout devient comme la monade de Leibniz qui sans bouger reflète le monde en son entier

à ceci près que le miroir n’accueille que des images alors que ma chose, nos lieux, nos gens

ingèrent, reçoivent, accueillent des pans venus de toutes les parties du monde

Rien n’est plus sans quelque aspect en provenance

Rien n’est plus qui n’ait rien reçu d’Amérique latine, d’Afrique, d’Inde ou de Chine

La mondialisation est une captation du monde

Son ingestion en mille et mille points

Sa patiente infusion

Une diffusion ponctuelle interne en tout  point universelle mais sans copie

par une lente infusion en chaque détail du monde

de chaque détail de tous les détails de chacune des choses innombrables du monde

l’analyse est l’aventure puisqu’elle demeure le plus immobile et devient le plus complet

des voyages au lointain

Quel besoin de partir si le monde est venu ?

La chose enfin est devenue un monde comme moi

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s