Tout est possible

J’accepte tous les sens de cette phrase. On peut entendre que rien n’est plus réel que la pure et simple possibilité, phrase elle même ambiguë, puisqu’on peut comprendre que le possible est le summum de la réalité, ou au contraire que toutes les choses existent aussi peu que le possible, deux possibilités correspondant dans ma pensée à l’être et au monde). Mais on peut aussi lire que n’importe quoi peut résulter de n’importe quoi (ce qui peut se penser sans négation de la causalité). On peut aussi la lire à la Dostoïevski : tout est permis. Sans donner quelque autorisation que ce soit, force nous est bien d’admettre que le pire est toujours possible. On peut même penser que si tout est possible, l’impossible lui-même devient possible. C’est ce que je tente de penser dans l’idée de rien, comme dans celle de jeu, d’un autre point de vue.

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s