penser l’être ou le peut-être?

Comment faut-il penser, pour penser comme une algue ? Faut-il penser tout à la fois ? Mais le peut-on ? La pensée a-t-elle la puissance de se multiplier, pour penser autant de choses qu’il le faudrait ? La pensée doit elle se faire peuple de pensées ? Mais n’est-ce pas un chaos, un tout qui est un vide par trop plein ? Il faudrait, pour pouvoir tout penser, cesser de s’accrocher aux choses, à la réalité de chaque chose, il faudrait envisager tout doucement que chaque chose puisse être. C’est cela, la puissance de la pensée, le secret qui fait de nous des algues rieuses : il suffit de dire  » peut-être « . Quitte à n’en rien croire. A en sourire.

Extrait de jean paul Galibert:  L’idée de ludique, (ed. Publie.net, 2009)

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s