Philosophie: La comédie du moi

Si je ne suis qu’un jeu de rôles, toute la question est de savoir comment ces rôles tiennent. Comment s’y prennent-ils, pour faire un je avec des jeux? Par quel jeu passons-nous d’un rôle à l’autre ? Comment sommes-nous à la fois nous mêmes et tous nos rôles ? Quelle est cette unité filandreuse, aussi tactile que vibratile, qui nous permet de transférer, de traduire, d’adapter le jeu que nous jouons à celui de nos partenaires ?

Extrait de    L’idée de ludique,  (éd. publie.net 2009)

Publicités

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s