La pensée ludique

Lorsque la pensée ludique fait l’hypothèse du rien, elle envisage que la contradiction n’empêche pas d’exister, mais au contraire suscite des déploiements d’existence aussi rapides que riches.

Conférence de Fribourg: « le jeu des temps embryonnaires » 2008

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s