philosophie du réel

Lorsque le monde est comme suspendu, avec tous ses possibles, tout ce qui reste est le réel, sans fin ni cesse, tel un amoncellement absurde de détails incongrus.

Le réel est ce qui dure, et la durée, ce qu’on endure. L’absence absolue d’événement qui est le fond de tout événement. Il est ce qui se produit lorsque rien ne se produit.

Tout ce qui reste. Un fond sans fond. Un tout à jamais dépourvu de sa totalité, où tout figure sans être ni disparaître.

votre réponse:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s